[Communiqué] Devenir du zoo de l’Orangerie à Strasbourg

Des lynx qui tournent en rond dans un minuscule enclos bétonné, des dizaines d’oiseaux exotiques enfermés dans des cages très petites, dont certaines en verre, des rapaces captifs dans des espaces qui leur permettent à peine de déployer leurs ailes, des primates exposés dans un enclos sans arbres ni herbe, des mouflons évoluant sur un sol bétonné : voici le tableau qu’offre aujourd’hui encore le zoo de l’Orangerie à Strasbourg, pour ne citer que ces quelques espèces. Les conditions dans lesquelles vivent ces animaux sauvages contreviennent de manière évidente à leurs besoins physiologiques élémentaires et ne leur permettent d’exprimer aucun de leurs comportements naturels de base, tels que courir, voler ou s’isoler.
Aussi les associations signataires de ce manifeste apprécient-elles particulièrement la volonté de la municipalité de reconsidérer le zoo de l’Orangerie au niveau du concept même et des aménagements à faire, et se réjouissent de la démarche de concertation qui est engagée, car ce zoo ne correspond plus aux connaissances et aux attentes modernes. Les enclos sont beaucoup trop petits, inappropriés, l’apport éducatif largement insuffisant et dépassé.
Aujourd’hui, pour que ces animaux ne soient plus les victimes de l’impasse dans laquelle la direction du zoo continue de les maintenir, les associations signataires demandent de manière conjointe et solidaire la fermeture du zoo et le replacement des animaux dans des sanctuaires, tels que ceux que les associations ont d’ores et déjà proposés.
Ces mêmes associations craignent que l’association des Amis du Zoo, présidée par un ancien marchand de singes, ne soit pas favorable à une évolution nécessaire et crédible de ce zoo. Pourtant, tous les partis se sont accordés sur le fait que la structure était vétuste et inadaptée. Le bien-être des animaux devrait être la priorité.
Soyons partisans d’un concept dépoussiéré et innovant de notre relation au vivant afin d’aider la jeune génération à relever les défis qui l’attendent et à faire face aux responsabilités qui lui incombent.
Les Présidents de
Alsace Nature, la LPO Alsace, le GEPMA, Code Animal, Animalsace

[Mobilisation] 25 jan – Pour dire NON aux expulsions à Notre-Dame-des-Landes

 
Après la forte mobilisation du 9 janvier avec plus de 20 000 personnes rassemblées à Nantes et dans une trentaine de villes en France : Paris, Bordeaux, Toulouse, Marseille, Strasbourg, Albi, Rennes, Lille, Chambéry… ou encore au Cap Sizun ; le mercredi 13 janvier, onze familles et quatre exploitants agricoles dits “historiques” de la ZAD de notre-dame-des-landes étaient convoqués devant le tribunal de nantes suite à une assignation déposée par AGO Vinci demandant leur expulsion immédiate.
Le rendu du jugement se fera à 14h30 le lundi 25 janvier.
En solidarité avec les prévenus et aussi parce que nous refusons toutes expulsions sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, le collectif Alsace NDDL avec le soutien de la Convergence des luttes en Alsace et ailleurs – regroupant plusieurs structures associatives locales* –appelle à un rassemblement de soutien lundi 25 janvier à 16h00 devant la préfecture du Bas-Rhin, place de la République à Strasbourg.
Pour nous, il est important de se mobiliser parce qu’il est plus que nécessaire de montrer à l’État et Vinci que même d’Alsace nous savons être solidaires avec les opposants à l’aéroport. Cette lutte est emblématique, nous devons montrer notre unité et faire jouer la Convergence qui pourra nous être utile ensuite.
Pour preuve, l’Alsace n’est pas épargnée par les projets nuisibles et inutiles avec le Grand Contournement Ouest de Strasbourg (GCO) dont le dénominateur commun est Vinci.
 
*Stop Fessenheim – Alsace Nature – les Amis de la Conf’ Alsace – l’équipe « Centrale de Fessenheim – Fermez-la ! » (Greenpeace) – l’APES (Association pour la Protection de l’Environnement de la Sommerau) – ASTUS – Animalsace – et les collectifs GCO Non Merci, Stop Tafta 67, StrasBure, Destocamine et collectif Alsace de soutien aux opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes …
 
160125-soutienNDDL-strasbourg-affiche