Notre parrain, Jean-Marie Pelt, nous a quitté !

Notre parrain, Jean-Marie Pelt, nous a quitté !

pelt-1024C’est avec une profonde tristesse que nous apprenons le décès de Jean-Marie Pelt. On ne présente plus ce grand homme et tout ce qu’il a pu apporter à l’écologie notamment dans ses travaux appliqués à la ville de Metz autour de la biodiversité en ville.

Nous nous rappelons juste de sa gentillesse et notamment quand, en 2010, il a accepté d’être le parrain d’Alsace Nature.
Les arbres et les plantes sont aujourd’hui un peu triste mais les graines qu’il a semé tout au long de sa vie porteront, à n’en pas douter, leurs fruits.

Nos pensées vont à ses proches.
 

[mobilisation] urgent – interpellons les élus européens contre TAFTA

Alsace Nature s’associe à France Nature Environnement et toutes les associations qui se mobilisent contre le Traité Transatlantique TAFTA/TTIP.
Merci d’avance pour votre soutien !

En négociation jusqu’en 2015, le TAFTA, Trans-Atlantic Free Trade Agreement, prévoit l’instauration d’un vaste marché de libre-échange entre l’Union Européenne, les Etats-Unis et le Canada. Un traité qui risque de bouleverser en profondeur nos acquis environnementaux, sociaux, sanitaires et démocratiques au profit d’une dérégulation quasi-totale et assumée de l’économie.

Le TAFTA ouvrirait la voie à l’importation de semences OGM, de viande aux hormones ou encore de volaille chlorée, des produits autorisés sur le sol américain. Les entreprises étrangères pourraient poursuivre en justice un gouvernement si elles estiment que des mesures politiques peuvent entraver leurs futurs bénéfices. Des cas jugés à huis clos, au mépris de l’institution judiciaire, et aux frais du contribuable en cas d’amende. Au nom de la liberté de commercer, la privatisation des marchés de l’eau et de l’énergie s’accentuerait encore davantage et la fracturation hydraulique serait autorisée. En somme, c’est toute la règlementation environnementale, aujourd’hui imparfaite mais restrictive, qui risque de se voir mise à mal. Aberration juridique et démocratique, le TAFTA s’attaque à toutes les institutions, dont l’agriculture française, grande perdante, au profit de la filière agricole américaine.
La menace est vaste : le projet d’accord va entre autres saper des acquis sociaux du travail, instaurer de nouvelles lois liberticides (protection des données et brevets) et limiter le pouvoir des Etats. Conclu à l’unique profit des multinationales, le TAFTA n’apportera en prime qu’un gain minime en termes de PIB. Informée en amont par nos fédérations européennes Transport & Environment et le Bureau Européen de l’Environnement (BEE), France Nature Environnement s’est engagée contre ce traité et participe au « Collectif National Unitaire STOP TAFTA » qui regroupe un collectif d’associations militantes. Il est encore temps de faire entendre la voix citoyenne, notre seul recours. Disons non à TAFTA !
 
Le 10 juin dernier, le Parlement européen reportait en plénière un vote important sur le traité de libre-échange transatlantique (TAFTA/TTIP) faute de consensus sur la résolution portée par B. Lange et en particulier sur l’inclusion d’un mécanisme de règlement des différends investisseurs-État (ISDS en anglais) qui passerait par des tribunaux arbitraux privés et au-dessus des législations nationales.
Le report du débat et du vote le 10 juin dernier avait pour unique objectif, non pas d’approfondir un débat nécessaire et à ce jour sclérosé par l’action des lobbies favorables au traité, mais de calmer le jeu afin de mieux voter cette même résolution plus tard.
Le Parlement européen réuni en plénière pourrait voter dès mardi 7 juillet le texte de la résolution Lange, portant sur le traité transatlantique. La conclusion d’un traité fondée sur le texte proposé au vote, même amendé, serait désastreuse pour les peuples et l’environnement.
Pour la démocratie, le climat, l’emploi, la santé et l’agriculture paysanne, interpellons les euro-députés et mettons le traité transatlantique en échec !
Vous trouverez à l’adresse suivante un formulaire prêt à l’envoi pour interpeller nos euro-députés par mail. Les adresses sont renseignées et vous pouvez choisir un envoi à tous ou un envoi ciblé à certains euro-députés. Votre nom complet sera automatiquement intégré en signature au bas du message (il faut pour cela remplir le mini-formulaire présent à droite du texte du message, accepter la politique de confidentialité et cliquer sur ENVOYER).
Merci de diffuser largement cette invitation à interpeller nos élus européens afin de faire entendre notre voix et notre opposition au TAFTA !
Poursuivons également la mobilisation ! Signez et faites signer la pétition européenne, informez votre entourage, rapprochez-vous des collectifs locaux Stop-Tafta, déclarez-vous en zone hors-Tafta, suivez la mobilisation européenne…