[Noël Autrement] – Les Cartes de voeux

best-wishes

Après avoir festoyer en respectant la planète la semaine dernière, cette semaine on digère en parlant cartes de vœux ! Afin de souhaiter la bonne année de la meilleure des manières, on a étudié pour vous toutes les possibilités pour souhaiter ses meilleurs vœux à vos proches, vos amis, vos voisins…

La carte classique en papier,

La pâte à papier, qui séchée donne le papier, est confectionné à partir de bois et d’un liant pour améliorer la résistance du papier. Pour le papier recyclé, le bois est remplacé par du papier déjà utilisé. La fabrication de la pâte a papier requiert de grande quantité d’eau et d’énergie. L’impact environnemental du papier provient surtout des colorants, vernis, encres et additifs utilisés pour son impression ou imperméabilisation. Ainsi que son transport, et le transport du bois utilisé à sa création. De plus, si ce bois provient de forêt primaire, l’industrie papetière contribue à la destruction de la biodiversité présente dans ces forêts. Heureusement, il y a des labels de certification pour la gestion durable des forêts : PEFC et FSC. La culture du chanvre demande moins d’hectare de production que le bois, et demande moins de produits chimiques pour être transformé en pâte à papier.
Le papier recyclé quant à lui, permet une réduction des déchets et rejette moins de gaz carbonique dans l’atmosphère. Même si il est parfois traité pour le blanchir et le désencrer.

Le timbre vert…

Et on a pas encore évoquer le transport de votre carte ! Lors des fêtes de fin d’années, les transports postaux débordent ! Environ 2 millions de colis par jour en décembre ! Même si la Poste dispose d’un « timbre vert », vous assurant que votre courrier de voyage pas par avion en France métropolitaine. Cela ne veut pas pour autant dire, que celui-ci fait le moins de kilomètres possible.

La carte nouvelle génération, virtuelle

Concernant les cartes de vœux électroniques, elles évitent le papier mais… Une étude de l’Ademe montre que l’envoi d’un courriel avec des pièces jointes augmente son impact. A l’échelle d’une entreprise de 100 personnes, chaque salarié reçoit en moyenne 58 courriels et en envoie 33. Ces mails génèrent pas moins de 13,6 tonnes de CO2 pour toute l’entreprise, ce qui équivaut à 1  allers-retours Paris-NewYork… De plus que le stockage des mails et des pièces jointes sur des serveurs consomment énormément d’énergies, encore plus si ils sont conservés longtemps !

Alors pour vos vœux de bonne années, on vous conseille de passer un petit coup de téléphone à vos proches, où d’aller les voir, ça leurs fera plaisir. Et pour ceux qui sont loin, de prendre un peu de temps pour faire une carte personnalisé en préférant du papier recyclé ou récupéré, il y a toujours un bout de papier qui traîne à la maison. Ou encore en vérifiant la provenance du papier et les encres utilisés. Et pour les cartes électroniques, on conseille la sobriété afin de réduire la taille de vos courriels ! Et, évidemment, ce conseil peut s’étendre à tous les anniversaires et autres moment de célébration !
On vous souhaite une très bonne année ! Et on se retrouve en 2018 pour une année pleines de bonne résolutions éco-responsables!

[Noël Autrement] – Le Repas

[Noël Autrement] – Le Repas

TABLE-DE-NOEL-9

Que serait Noël sans son repas ? Ce festin ou l’on sait que l’on va trop manger, mais en même temps, c’est tellement bon qu’on peut pas s’en empêcher … Aujourd’hui on vous donne plusieurs solutions afin de réduire l’impact de votre repas de Noël !
Depuis 50 ans nos modes de consommation ont évolués, et on achète beaucoup plus de produits transformés (chips, conserves, surgelés, confitures…). En France, l’alimentation représente entre 20 et 50 % de notre empreinte environnementale. Plus de 95 % des exploitations françaises fonctionne avec de l’agriculture conventionnelle ou intensive. A cela, s’ajoute la mondialisation, avec de nombreux produits du monde entier disponible dans votre épicerie du coin.
Il y a d’énormes quantités de ressources utilisées à chaque étape de la chaîne alimentaire (production, transformation industrielle, transport, stockage, distribution, consommation) ; comme des énergies (fioul, électricité), de l’eau, de la matière première pour produire les emballages… En France, chaque année, 10 millions de tonne d’aliments sont gaspillés sur toute la chaîne alimentaire. Ce qui équivaut à 150 kg par personne.

17 % des victuailles de Noël finissent à la poubelle.

Le gaspillage alimentaire est un fléau de notre société, chaque français, à la maison, jette 29 kg d’aliments à la poubelle chaque année.
En plus du gaspillage alimentaire, il y a beaucoup d’autres sources de déchets ; notamment si vous utilisez de la vaisselle jetable. Et tout ce qui concerne les « déchets cachés » de vox choix alimentaires.
La viande est beaucoup plus gourmande en énergie que les cultures céréalières. En tout, c’est 70 % des terres arables mondiales qui sont utilisés pour l’élevage animal, ce qui équivaut à 30 % des surfaces émergées de la planète. Sans compter que les élevages rejette du CO2 dans l’atmosphère, qu’ils contribuent à la pollution de l’eau et la perte de la biodiversité. Et on ne vous parle même pas du bien-être animal…

Le repas zéro-gaspi

700 kg de dinde sont achetés chaque minute au court du seul mois de décembre en France !
On vous conseille donc de limiter la viande lors de votre festin de Noël, de consommer bio, local et de saison en favorisant les circuits courts. Tout cela pour limiter les pollutions générés par la production des aliments et favoriser votre économie locale !
Afin de limiter le gaspillage alimentaire, cuisinez en quantités adaptées en fonction de tout ce que vous servez ! Et, après si il y a encore des restes, ne les jetez pas, cuisinez-les, ou congelez-les ! Cela vous fera moins de travail pour l’année prochaine, ou vous pourrez avoir un petit goût de Noël au printemps ! Sur ce, on vous laisse réfléchir à vos petites recettes et on vous souhaite un Joyeux Noël !

[Noël Autrement] – Les Cadeaux

[Noël Autrement] – Les Cadeaux

furoshiki-emballage-cadeaux-japonais-860x616Le carnage des cadeaux :

Emballage éventré, carton déchiré, plastique découpé, polystyrène mutilé, tant d’atrocité que l’on peut voir dans les poubelles après Noël ! Les cadeaux constituent la plus grande partie des dépenses lors des fêtes de fin d’années. On se sent obligé d’offrir des cadeaux à un peu tout le monde par politesse. Toute cette réflexion participe à la surconsommation durant les fêtes… tout ça pour les derniers gadgets à la mode, qui la plupart du temps nous servirons une fois l’an. De plus que tous ces cadeaux, sont, encore une fois, majoritairement été fabriqué en Chine et on traversés la planète pour finir au pied de votre sapin. Alors comment on fait pour réduire cette poubelle, et limiter la surconsommation ?

Moins de cadeaux, plus d’heureux,

Oui, vous pouvez faire moins de cadeaux ! Non, vous n’allez pas passer pour un rapia ! Vous pouvez offrir un cadeau expérience à plusieurs personnes, comme les fameuses box pour un dîner au resto, ou un week-end. Vous pouvez aussi offrir des abonnements pour toute une famille, au ciné, à la piscine, à la médiathèque, ou encore un abonnement à un service de VOD.

Offrez de votre temps,

Au lieu de vous coltiner tous les magasins pour offrir un gadget un peu inutile, passez du temps avec vos proches : emmenez-les quelque part ! Au ski, au cinéma, en rando, au théâtre, à un concert, au resto, à un match, à un spectacle, ça vous fera des souvenirs et vous partagerez un moment convivial ! Pour les enfants, vous pouvez les emmener dans un parc d’attraction, où leur offrir un stage de découverte en nature, un cours de musique, …

Pas besoin de lutins :

Confectionnez vos cadeaux, sans l’aide des lutins du Père Noël ! Alors, je sais que vous pensez au pull de mamie en laine qui gratte, mais pensez plutôt : jeux de sociétés fait maison. Un morpion, ou un jeu de dame est réalisable facilement, vous pouvez aussi faire votre propre jeu des 7 familles ! Vous pouvez aussi faire des confitures, des gâteaux, des bonbons ! Ou encore un album photo, une vidéo de vacances, …

L’occasion en or,

Et si vous n’avez vraiment aucun talent, ou que vous êtes particulièrement débordé, la solution c’est l’achat d’occasion ! On adore ! Des pièces uniques que personne d’autre n’aura, parfait pour les amoureux du vintage. Et en plus, dans les friperies, magasins associatifs, on y trouve de tout et pour tout le monde ! Pensez aux produits reconditionnés pour tout l’électronique et électroménager, des produits remis à neufs, garantits, et on sauve un objet de la décharge !

L’emballage parfait :

Concernant l’emballage des cadeaux, lui aussi produit énormément de déchets et participe au gaspillage des ressources. La solution ? Le Furoshiki, cet art japonais de l’emballage est totalement écolo ! On emballe tout dans des tissus réutilisable. Il y a plusieurs techniques, pour les livres, les boites, les bouteilles, ect…

On vous a même fait un petit tuto pour l’occasion, vous n’avez plus d’excuses ! Cliquez sur l’image :

vignette carré

Alors a vos fourneaux, on compte sur vous pour dénicher le petit cadeaux sympa et éco-responsable qui fera plaisir à vos proches – au pire offrez leurs un câlin ! Et sinon il y a toujours la boutique d’Alsace Nature pour vous sauver la vie !

[Noël Autrement] – Les Décorations

[Noël Autrement] – Les Décorations

guirlande-pomme-de-pin-noel-1

Les illuminations de Noël sont chaque années plus nombreuses, plus sophistiquées, et surtout plus gourmandes en énergies. Quand on sait que les décorations lumineuses en période de fêtes aux États-Unis consomment plus d’électricité que l’Éthiopie en un an… On peut se poser la question si tout cela est vraiment nécessaire…

Un réacteur nucléaire pour Noël

Sur une période de trois mois, la consommation d’énergie explose, la puissance fournie en France à Noël est estimée à 1 300 MégaWatt. Ce qui est supérieur à la puissance électrique moyenne d’un réacteur nucléaire. Et lors des pics de consommations, l’énergie est issue d’énergies fossiles tel le charbon et le gaz.
Allumées toute la nuit, ces décorations consomment énormément d’électricité, mais en plus, elles contribuent à la pollution lumineuse qui perturbent la faune et la flore urbaine qui ne fait plus la différence entre le jour et la nuit.
Outre les décorations lumineuses, la plupart des autres décorations : boules de noël, guirlandes, ect… sont fabriquées pour la plupart en Chine et avec des matériaux non recyclables et non réutilisable. Ce qui alourdit leur impact environnemental.
Alors comment on fait pour être plus écolo ? Au lieu de dépenser des fortunes dans des décorations qui vous tiendrons un hiver, on vous propose de les faire vous-même !

Une déco zéro-conso

La solution tip-top, c’est les décorations maison… sans électricité ! Et oui, en plus d’alléger votre facture à la fin du mois, les fabrications maison ont encore plus de charme que toutes vos guirlandes réunies !
Encore un fois, pas besoin d’avoir un don pour les travaux manuels, une poignée de pommes de pins, des rouleaux de papiers toilettes, des oranges, des bouchons de liège, des pinces à linge, des canettes, ou encore de l’origami, tout est possible pour embellir votre nid douillet à vos souhaits.
Il suffit juste de libérer votre créativité et de passer une après-midi en famille pour décorer votre petite maison !

La semaine prochaine on va parler des cadeaux, alors en attendant, on vous laisse le lien de la boutique d’Alsace Nature là, si jamais vous voulez offrir une peluche hérisson trop mignonne à votre bambin. En plus au passage, vous soutenez l’association, et pour ça on vous remercie !

[Noël Autrement] – Le Sapin

[Noël Autrement] – Le Sapin

Capture-sapin-noel

Aaah, le sapin. C’est toute une histoire !

Ces arbres majestueux sont le symbole de l’hiver et des fêtes de fin d’années. Beaucoup de personnes ne peuvent pas concevoir de Noël sans sapin ! Alors, chaque année, c’est la même chose, l’achat du bon sapin est crucial. Et on oublie souvent tous les enjeux environnementaux que peuvent susciter la production du sapin qui va finir dans votre salon. Et comme tous les ans,  sapin artificiel ou naturel ? Alors, pour éclairer votre lanterne sur le sujet voici le duel sapin artificiel contre le sapin naturel.

Sapin artificiel VS sapin naturel : match nul

Le sapin artificiel est principalement constitué de PVC et importé depuis la Chine. Le PVC est un type de plastique fabriqué à partir de sel de mer et de pétrole. Il est soupçonné de contribuer aux pluies acides, au rejet de dioxine et aux cancers. (Il est aussi utilisé pour la fabrication des films étirables alimentaires.)

Le sapin naturel, est cultivé dans des monocultures utilisant pesticides, régulateurs de croissance, engrais chimiques, et lors de la coupe à blanc des sapins de l’année (abattage de la totalité des arbres d’une parcelle) les souches sont arrachées, ce qui constitue une destruction totale du biotope et de l’écosystème.

Selon une étude Québécoise, pour un Montréalais achetant un sapin naturel provenant de moins de 150 km de Montréal, un sapin naturel serait plus écologique qu’un sapin artificiel provenant de Chine. Néanmoins, pour amortir l’impact écologique d’un arbre artificiel, il faudrait le garder plus de 20 ans.

Cette étude réalisé par l’organisme Ellipsos a tout de même ses limites, elle ne prend pas en compte l’impact sur la santé du PVC de l’arbre artificiel. La conclusion de cette étude sur l’analyse du cycle de vie comparative entre l’arbre de Noël artificiel et naturel établit que « l’arbre naturel s’avère la meilleure option particulièrement par rapport aux impacts sur les changements climatiques et l’épuisement des ressources. Cela dit, l’arbre naturel n’est pas une solution parfaite puisqu’il présente plus d’impacts sur la qualité des écosystèmes que l’arbre artificiel. »

Bon, à partir de là, on se dit que Noël est beaucoup moins magique d’un coup. Et c’est quoi la solution parfaite du coup ?

Le sapin… sans sapin !

 Oui, un Noël sans sapin traditionnel est possible. C’est une tendance qui se développe chez les plus créatifs d’entre nous. La solution la plus simple, c’est de décorer une plante que vous possédez déjà aux couleurs de Noël. Sinon, vous pouvez réaliser votre sapin avec des matériaux de récupération. Avec trois fois rien, vous pouvez passer une après-midi en famille ou avec des amis a concevoir votre magnifique sapin ! Entre des sapins confectionné avec des livres, des branches, des post-it, ou encore un escabeau, tout est réalisable. Soyez créatif ! Partagez-nous vos plus beaux sapins !

La semaine prochaine, on vous parle des décorations pour sublimer votre sapin et tout votre intérieur !

[économie sociale et solidaire] Marché OFF de Strasbourg

[économie sociale et solidaire] Marché OFF de Strasbourg

marcheOFF2017-slide
Alsace Nature participera  au marché OFF de Strasbourg, à travers divers ateliers organisés par le groupe Jeunes. Merci à eux !
VENEZ NOMBREUX POUR PARTICIPER