[biodiversité] Interdiction de taille ou destruction de haies entre le 15 mars et le 31 juillet

[biodiversité] Interdiction de taille ou destruction de haies entre le 15 mars et le 31 juillet

Les Haies ont non seulement un rôle important pour le paysage mais surtout elles constituent un écosystème favorable à un tas d’espèces différentes, que ce soit pour les oiseaux qui y construisent leur nid ou les petits mammifères qui y trouvent également refuge ou nourriture.

C’est pourquoi, afin de ne pas porter atteinte à ces espèces, fragilisées par les mois d’hiver, il est strictement interdit de tailler ou d’arracher toute haie après le 15 mars et jusqu’au 31 juillet.  (Arrêtés préfectoraux du 15 mars 2002 pour le Bas-Rhin et du 7 mai 2012  pour le Haut-Rhin).

Cette interdiction s’applique à tout linéaire ou bosquet situé dans le domaine public ou le long des routes/chemins/cours d’eau, etc…

« Est considérée comme haie : un petit groupe d’arbustes et d’arbres, de longueur et hauteur variables, de largeur faible (inférieure à 30m) enclavés dans des prairies, champs ou vignes. La haie peut être accolée à un élément fixe, linéaire du paysage (voie de communication, chemin, route, voie ferrée ou cours d’eau). »

Cela ne s’applique pas aux particuliers ; toutefois, vu l’effondrement de la biodiversité nous demandons aux particuliers d’être particulièrement vigilants, quant à leurs pratiques de jardinage et d’éviter le plus possible le dérangement des espèces.

Rappelons également que les brûlis sont également interdits, toute l’année dans le Haut-Rhin et sous conditions entre le 16 mai et le 31 décembre dans le Bas-Rhin.

Si vous êtes témoins de tels actes (brulis, arrachages ou de haies, etc ..) nous vous invitons à nous le signaler via la plateforme en ligne :  https://sentinellesdelanature.fr/

 

Stocamine : la lutte continue pour un déstockage total des déchets

Stocamine : la lutte continue pour un déstockage total des déchets

Suite à l’entrevue des élus alsaciens avec François de Rugy, qui avait débouché sur la promesse d’une ré-étude du dossier pour déstockage partiel (voir ICI), le collectif destocamine continue la mobilisation pour interpeller les élus, la population et rappeler haut et fort le danger qui pèse sur la plus grande nappe phréatique d’Europe si on laisse les déchets au fonds de l’ancienne mine.

Le 2 mars 2019, des opposants du collectif ont participé à un rassemblement à Mulhouse avec un die-in pour alerter sur les risques élevés de pollution. Ils ont martelé leur message : déstockage total, déstockage intégral !

  • Voir l’article des DNA du 2 mars 2019 « Le collectif Destocamine manifeste à Mulhouse » ; Lire l’article des DNA

 

Quelques jours avant, les militants de Destocamine avaient reçu le soutien du collectif ANV (Action Non-Violente) Cop21. Le vendredi 1er mars, ce collectif  a décroché le portrait présidentiel d’Emmanuel Macron à la mairie de Wittelsheim (Haut-Rhin) , afin de « montrer le vide de l’action » de l’État pour le climat. Un militant a été placé en garde à vue en fin d’après-midi.

 

La mobilisation se poursuit …. à suivre ……

Opération zér0 még0 Strasbourg

Opération zér0 még0 Strasbourg

WEBF-21
Ce week-end, Alsace Nature a co-organisé avec Zéro Déchet Strasbourg, Campus Vert et la Ligue Contre Le Cancer ainsi que la Ville de Strasbourg, un ramassage de mégots dans le centre ville.
En 1h30, plus de 60.000 mégots ont été ramassés par les bénévoles répartis en trois groupes, un partant du Campus Universitaire, un autre de la presqu’île Malraux, et Alsace Nature était au départ de la Gare Centrale. Les 3 groupes se sont rejoint vers 15h00 à la Place Kléber.
Une urne pouvant contenir 50.000 mégots a été rapidement remplie, et a fini par déborder.
Un village associatif était présent toute l’après-midi sur la place Kléber pour sensibiliser les passants à propos du tabagisme et des effets de celui-ci sur la santé, et de la pollution provoqué par les mégots. En effet, un mégot pollue a lui seul 500 litres d’eau !
Nous avons fait de belles rencontres lors de cette après-midi ensoleillé.

WEBF-5
WEBF-18
 

[Réunion publique] – construction d’un couvoir à Schwenheim

[Réunion publique] – construction d’un couvoir à Schwenheim

180323-reunion-publ-Couvoir-Schwenheim
Un collectif citoyen s’est créé à la suite de l’affichage le 19 octobre 2017, de l’autorisation d’urbanisme pour la construction d’un couvoir d’une emprise au sol de près de 10000 m2 à l’entrée de Schwenheim.
La réunion publique organisée le 19 décembre 2017 à la suite d’une pétition de plus de 130 signataires a permis d’écouter et d’échanger sur la nature du projet et ses enjeux. Nous remercions les élus, Monsieur Scherbeck (dirigeant des couvoirs de l’Est) et les 150 citoyens pour y avoir participé !
Cependant, le collectif citoyen et les personnes qui le soutiennent, sans être opposés à l’activité du couvoir, expriment leur désapprobation quant au choix du site en considération des impacts majeurs sur le cycle de l’eau et de l’atteinte au paysage.
En effet, réaliser le projet en l’état conduira immanquablement à :
– dénaturer un paysage remarquable par l’implantation d’un bâtiment industriel de 3000 m2 à l’entrée de Schwenheim;
– impacter une réserve de biodiversité pour la faune et la flore de 5 ha;
– endommager une partie de la zone humide du Kuhbach;
– imperméabiliser un terrain inondé plusieurs fois dans l’année, aggravant ainsi les inondations sur les terrains en aval;
– ajouter des eaux usées industrielles à une station d’épuration déjà saturée, aggravant la pollution récurrente du ruisseau.
Ces dégradations vont à l’encontre de toutes les préconisations environnementales et de développement durable.
Des recours ont été déposés, des demandes d’information et un appel au dialogue ont été adressés aux élus et décideurs (DDT et SDEA).
Une rencontre sur le terrain a eu lieu entre Monsieur Scherbeck et le collectif.
Mais toutes les autorisations ne sont pas acquises !
Afin de faire le point sur les démarches en cours et les enjeux liés à ce projet nous vous invitons à venir vous informer et échanger le 23 mars.
Préserver notre environnement et la qualité de vie de nos villages est une priorité et ne peut se faire qu’en se mobilisant collectivement avec toutes les parties prenantes du projet.
Les dés ne sont pas jetés !
Merci pour votre implication citoyenne.
Collectif citoyen
Association Le Bonheur est dans le pré
Groupe local Alsace Nature Mossig
Contacts : 03 88 70 26 33 ou lestdanslepre@yahoo.fr

Marckolsheim : franc succès pour "L'intelligence des arbres et La vie secrète des plantes"

Marckolsheim : franc succès pour "L'intelligence des arbres et La vie secrète des plantes"

 Le Groupe Local Ried Alsace Centrale a réuni 150 personnes le vendredi 19 janvier au cinéma de la Bouilloire de Marckolsheim. Lors de cette seconde édition, la soirée s’est déroulée sous l’égide de partenariats et plus précisément ceux de Unter’M Baum, association fédérée de Mussig et les guides jardin de l’ACJCA (Amis du Compost et du Jardin Naturel du Centre Alsace). La presse locale, après avoir annoncé l’évènement, était présente malgré les vœux de maire annoncés un peu partout dans les communes environnantes et a relaté la soirée dans ses colonnes de manière tout à fait éloquente.180119-cine-debat-Marckolsheim-intellArbres
Le succès a été au rendez-vous en termes de fréquentation et pour des raisons de sécurité il a malheureusement fallu refuser l’accès à la salle à une quarantaine de personnes, venues parfois de très loin.
En introduction, Christelle Biry, responsable du groupe local a présenté Alsace nature et plus précisément l’implication de son groupe sur le territoire des Communautés des Communes du Ried de Marckolsheim et de la Communauté des Communes de Sélestat. Puis ce sont les partenaires qui ont fait le descriptif de leurs missions.
Suite à la projection des deux films, Gérard Freitag, forestier retraité et auteur du livre l’Alsace Nature aux éditions du Verger, a introduit l’échange avec un bilan de la gestion des forêts vosgiennes, comparant les pratiques et la logistique avec les éléments vus dans le film, suivi d’un échange d’un certain nombre d’idées avec le public. Il semble qu’une prise de conscience populaire est en marche et ce, malgré la pression économique intense.
Pour finir, l’intervenant a dédicacé quelques ouvrages de son livre, pour le plus grand plaisir des quelques amoureux de nature.

Sortie hivernale dans le Kochersberg

Le groupe local d’Alsace Nature organisait sa 4ème sortie de la série : « les 4 saisons du Kochersberg », dimanche 21 janvier 2018.
Le thème de la sortie était : Le Kochersberg en hiver. Maurice Wintz, pilote du groupe local Alsace Nature Kochersberg, a expliqué comment les plantes et les animaux passent l’hiver, quelles stratégies ils ont développées  pour vivre dans des conditions parfois difficiles.
 
Une vingtaine de participants ont pris part à la sortie autour de Kienheim, à la découverte des petits bouts de nature nichés entre les champs, des vergers et des rangs de vignes.
P1080076 P1080084 P1080093P1080089 P1080118
Au loin des chevreuils …
P1080067
Après la balade, Sébastien Schmitt, agriculteur – maraîchais en bio, nous invite à une dégustation de jus de pomme et de soupe de légumes dans sa ferme (AMAP « Les saveurs de Kienheim »)
P1080119