[découverte de la semaine] Dicranum viride  Dicrane vert

[découverte de la semaine] Dicranum viride Dicrane vert

Dicranum viride ou Dicrane vert

En Europe, l’Allemagne est le pays où on retrouve le plus de Dicranum viride. En France, cette espèce est présente surtout en Alsace et en Franche-Comté.

Le Dicrane vert est une mousse qui se développe entre 200 et 1000 m d’altitude, elle forme des coussinets de quelques centimètres d’épaisseur. Comme toutes les mousses, le Dicrane est une bryophyte. Les bryophytes (ainsi que les algues) font partie des plantes non vasculaires : elles ne possèdent pas de xylème ou de phloème qui transportent respectivement la sève brute et la sève élaborée chez les plantes vasculaires.

Dicranum viride colonise les troncs d’arbres jusqu’à 15 mètres de haut ! Avec une préférence pour les écorces lisses et les substrats acides (plutôt que les écorces rugueuses et les substrats calcaires), cette espèce a besoin de « gros bois », des arbres d’un diamètre égal ou supérieur à 1.30 m, pour se développer. On retrouve cette mousse dans les vieilles forêts assez humides comme les hêtraies et les chênaies-hêtraies qui correspondent à ces exigences.

Aujourd’hui, le Dicrane vert est menacé par le rajeunissement et l’exploitation précoce des forêts qui entraînent la réduction du nombre d’arbres hôtes potentiels. En effet, pour assurer une rentabilité immédiate, les arbres peuvent être coupés à des stades submatures et récoltés en quantité trop importantes ce qui les empêche d’atteindre une taille suffisante pour que le Dicrane puisse s’y développer.

Pourtant le Dicranum viride fait partie de l’annexe II de la directive Habitats-Faune-Flore (1992) ce qui veut dire que c’est une espèce d’intérêt communautaire. On la retrouve également dans l’annexe I de la convention de Berne (1979) qui interdit la cueillette, le ramassage, la coupe ou le déracinage intentionnel des espèces listées. Pour finir, le Dicrane vert est classé vulnérable dans la liste rouge des bryophytes européennes.

Une gestion des aménagements forestiers compatible avec la conservation de cette espèce est donc nécessaire. Surtout sur le territoire français, limite ouest de l’aire de répartition de cette espèce, où il y a un réel besoin de protection. En effet, il est possible que des individus capables de vivre au niveau de cette frontière aient développés des particularités génétiques, des caractères intéressants pour l’espèce.

 

Enquête publique sur le Plan Local d’urbanisme intercommunal (PLUi) du Kochersberg

Enquête publique sur le Plan Local d’urbanisme intercommunal (PLUi) du Kochersberg

Enquête publique sur le Plan Local d’urbanisme intercommunal (PLUi) du Kochersberg

Invitation à une réunion publique

L’élaboration du Plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi) du Kochersberg-Ackerland est  entrée dans la phase de consultation du public, avec l’enquête publique qui a lieu du 3 juin au 5 juillet 2019.

https://www.kochersberg.fr/Actualites/ComCom/Avis_d_enquete_publiqueLa Communauté des communes du Kochersberg, qui a élaboré le PLUi, a retenu un certain nombre d’orientations qui vont marquer l’évolution de notre territoire pour les 10-15 prochaines années. Ce projet de PLUi concerne tous les citoyens et devrait nous mobiliser à l’occasion de cette enquête publique. Pour plus d’informations : https://www.kochersberg.fr/Actualites/ComCom/Avis_d_enquete_publique

Le Groupe local d’Alsace Nature a étudié le projet de PLUi.  Si nous constatons qu’il contient des éléments positifs, comme une relative maîtrise de l’urbanisation, il révèle également des faiblesses en matière de déplacements et de biodiversité notamment.

  • Vous trouverez en lien ci-dessous le courrier et l’avis d’Alsace Nature qui ont été adressés à la Communauté de communes sur la base du projet de PLUi arrêté, avant enquête publique. Vous pourrez vous en inspirer pour intervenir à l’enquête publique.

voir le courrier d’Alsace Nature Kochersberg : PLUi-Koch-arrêté_avis_+GL-AN+Koch_1904_def

  • Une réunion publique aura lieu le jeudi 20 juin à 20h à Pfettisheim

(nouvelle salle communale – route de Berstett – à l’arrière du complexe sportif).

Si vous pouvez/souhaitez distribuer des tracts dans votre commune pour annoncer cette réunion publique, merci de nous  contacter : kochersberg@alsacenature.org

 

Observatoire participatif – Enquête sur le hérisson

Observatoire participatif – Enquête sur le hérisson

 

Impossible à confondre, vous avez certainement déjà croisé la route de ce petit mammifère qui porte des piquants sur son dos, le Hérisson d’Europe (Erinaceus europaeus) ! L’un d’eux s’est d’ailleurs peut-être installé dans votre jardin ou votre cour et y a ses petites habitudes.

Alors qu’il se cache la journée sous des feuilles ou buissons pour se reposer, le hérisson est un animal nocturne qui consacre sa nuit à chercher sa nourriture composée de limaces, d’escargots, de vers, de divers insectes et larves ; c’est donc un allié précieux pour les jardiniers !

Il est normal de l’observer en ville, où il y trouve de la nourriture, moins de prédateurs et des éléments linéaires qui lui permettent de se déplacer et se réfugier comme des haies, des murets, des lisières. Mais il y est aussi plus exposé à certains dangers comme la circulation routière qui représente l’une des principales causes de mortalité des hérissons.

Pourquoi cette enquête ?

Le hérisson d’Europe est une espèce familière et facilement reconnaissable mais il sait être discret par ses mœurs nocturnes. Malheureusement, il fait aussi parti des espèces les plus concernées par les collisions routières et il est aussi souvent victime de pièges involontaires pour la petite faune, de certaines pratiques au jardin (empoisonnement, tondeuse, …) et des pesticides.

Les observations de chacun permettront de compléter les connaissances sur l’espèce, de localiser et d’identifier les causes de mortalité pour mettre en place des solutions pour sa préservation.

 

Comment participer ?

Chaque observateur enregistre lui-même ses propres observations en ligne. C’est très simple, il suffit de suivre pas à pas les indications fournies en remplissant le formulaire. Tout le monde peut y contribuer, alors ouvrez l’œil en veillant surtout à ne pas les déranger ! Toutes les observations nous intéressent, que l’animal soit vivant …. ou malheureusement mort.

 

Accès enquête hérisson

 

Cette enquête est réalisée avec le soutien des communes de Schiltigheim et de Lingolsheim. Toutes les observations réceptionnées seront comptabilisées et analysées, mais seules celles qui concernent ces deux communes feront l’objet d’un rapport détaillé auprès des participants.

Les 22 et 23 juin : Participez aux 24H de la biodiversité !

Les 22 et 23 juin : Participez aux 24H de la biodiversité !

Les 24h de la biodiversité ont 10 ans !
Comme chaque année depuis 2010, les naturalistes de la région se rassemblent sur un secteur donné et notent toutes les espèces qu’ils rencontrent, sur une période de 24h, qu’il s’agisse d’oiseaux, de mammifères, d’insectes, de plantes…
Ces inventaires permettent d’améliorer notablement notre connaissance de la biodiversité locale, d’élaborer un outil de planification urbaine et de sensibiliser aux enjeux de cette biodiversité.
Cette année, c’est à Zilisheim, au sud de Mulhouse que se déroulera la rencontre. Vous avez des connaissances naturalistes et souhaitez y participer ? Inscrivez-vous dès à présent !
https://www.odonat-grandest.fr/edition-2019-24h-de-la-biodiversite/
Strasbourg bientôt “capitale verte de l’Europe” ? ! Vraiment ?

Strasbourg bientôt “capitale verte de l’Europe” ? ! Vraiment ?

Il y avait comme un malaise vendredi, lorsque Roland Ries et Robert Herrmann présentaient la candidature de Strasbourg pour devenir la “capitale verte de l’Europe” lors d’une séance publique organisée dans le parc de l’Orangerie.

Dans la salle, des opposants au GCO présents en nombre, ont exprimé leur mécontentement face à l’hypocrisie de cette démarche. Au final, la totalité des interventions ont été réalisées par des militants écologistes.

Le président d’Alsace nature Daniel Reininger a de son côté déploré « un hiatus entre ce qui se fait dans la ville (..) et dès qu’on sort, il n’y a plus de cohérence ». (cf video et article DNA ci-dessous)

Cette vidéo rend compte de quelques-unes de ces interventions.

Candidature de Strasbourg pour être capitale verte de l'Europe perturbée par des militants écologistes.

Il y avait comme un malaise vendredi, lorsque Roland Ries et Robert Herrmann présentaient la candidature de Strasbourg pour devenir la "capitale verte de l'Europe" lors d'une séance publique.Dans la salle, des opposants au GCO présents en nombre, ont exprimé leur mécontentement face à l'hypocrisie de cette démarche. Au final, la totalité des interventions ont été réalisées par des militants écologistes.Cette vidéo rend compte de quelques-unes de ces interventions. À la fin, le reporter d'Alsace Nature, qui s'est présenté comme tel à l'attachée de presse de Roland Ries, est empêché brutalement de poser une question au maire de Strasbourg, sous prétexte qu'il se serait présenté sous une fausse identité, ce qui est faux.

Publiée par Alsace Nature sur Lundi 27 mai 2019

 

Voir aussi l’article des DNA : https://c.dna.fr/edition-de-strasbourg/2019/05/25/strasbourg-veut-le-titre-de-capitale-verte-europeenne

 

24 et 25 mai 2019 : MOBILISATION pour le CLIMAT et la BIODIVERSITE !

24 et 25 mai 2019 : MOBILISATION pour le CLIMAT et la BIODIVERSITE !

Les 24 et 25 de nouvelles mobilisations sont prévues pour le CLIMAT. Alsace Nature appelle à participer à ces manifestations …

  • le vendredi 24 mai 2019, la jeunesse pour le climat appelle à une grande mobilisation intergénérationnelle,

notamment à STRASBOURG. Lien vers l’annonce de l’événement : https://www.facebook.com/events/402867400504612/

Au niveau international, le 24 mai est la date de la seconde grève globale pour le climat : Global Climate Strike For Future
https://www.facebook.com/events/313546356029054/

 

  • Le Samedi 25 mai 2019 : Marches pour le Climat et la Biodiversité

– à STRASBOURG RDV à 12h Parc de l’Étoile pour un pique-nique et à 14h pour le début de la marche.

– à MULHOUSE RDV 14H square de la Bourse pour une « marche pour le climat et la biodiversité »