[Communiqué de presse] Projet de Trail Center de Wangenbourg-Engenthal, un passage en force malgré un rejet massif des habitants ?

[Communiqué de presse] Projet de Trail Center de Wangenbourg-Engenthal, un passage en force malgré un rejet massif des habitants ?

1119 personnes dont 217 citoyens de Wangenbourg-Engenthal ont signé la pétition pour un moratoire du projet de Trail Center !

Grâce à une très forte mobilisation ces dernières semaines, 1119 personnes se sont prononcées pour un moratoire du projet de trail center. Nous sommes très satisfaits de ce résultat et encore plus particulièrement des 217 signatures obtenues à Wangenbourg-Engenthal (soit 1 électeur sur 5) et un total de 333 habitants de la Comcom, preuve que le projet de trail center n’est pas accepté par la population locale.

Le collectif Nature et Cadre de Vie de Wangenbourg et Alsace Nature se trouvent ainsi confortés dans leur démarche de demande de moratoire et demandent à présent au vu du retour sans équivoque des habitants un arrêt pur et simple de ce projet sans intérêt public, fossoyeur de biodiversité et du calme des habitants de Wangenbourg-Engenthal.

Le président de la communauté de communes ignore les résultats de la pétition et veut passer en force

Lors de la remise des résultats de la pétition au président de la communauté de communes Mossig-Vignoble et maire de Wangenbourg-Engenthal, celui-ci n’a manifesté aucune volonté de tenir compte de l’avis de ses administrés, bafouant ainsi la voix de ses concitoyens et considérant les signataires comme des non-Wangenbourgeois. En effet Monsieur le Maire a affirmé que « la pétition n’a pas été signée par de vrais villageois, la majorité des signataires de la commune sont seulement des gens qui habitent ici depuis peu et ils ne connaissent donc pas le village » !!!

Y a-t-il donc deux sortes de Wangenbourgeois ? Dont certains seraient moins aptes à juger ce qui est bon pour l’environnement et la commune ? Est-ce que de tels propos ont leur place dans la bouche d’un élu ?

Où en est le projet aujourd’hui ?

Fin octobre, le permis de construire a été déposé en mairie pour instruction et il va d’ores et déjà impacter 4 hectares de prairie.

Malgré notre demande, le permis ne nous a pas été communiqué au motif que celui-ci peut encore évoluer en fonction des avis des services instructeurs.

Nous regrettons le manque de transparence et le passage en force sans tenir compte de l’avis des habitants et sans concertation avec les parties prenantes.

Nous avons appris par le président de la communauté de communes que celle-ci avait fait diligenter une étude faune-flore qui se déroulera sur une année.

Or les travaux sont prévus à partir du printemps 2022 soit avant la conclusion de l’étude faune-flore prévue pour fin 2022. A quoi servira-t-elle si le milieu est détruit avant ?

Dans le cas où la commune continuerait à s’entêter à vouloir faire ce projet, nous demandons instamment la suspension de tout travaux sur la prairie du Langacker afin de pouvoir tenir compte des préconisations de l’étude faune-flore.

Il y aurait tant à faire de mieux au niveau local :

Les grandes causes internationales que sont la lutte contre l’effondrement de la biodiversité et le dérèglement climatique ne trouvent pas d’écho dans la Suisse d’Alsace !

Les investissements publics devraient se faire en priorité sur :

  • Le soutien des commerces locaux dont certains sont en danger de fermeture imminente en appelant à la recherche de repreneurs et en demandant aux habitants de faire leurs courses en priorité sur place.

  • Les transports en commun et la mobilité douce à commencer par relier Wangenbourg à Wasselonne !
  • La sécurisation de l’alimentation en eau potable, l’amélioration de la qualité des eaux de surface et souterraines, et la prévention contre les coulées de boues sur Wasselonne.
  • La rénovation énergétique des logements et les énergies renouvelables.

Au lieu de cela et à grand renfort d’argent public, le trail center va artificialiser 8 hectares de prairies et une centaine d’hectares de forêt sans forcément réussir à améliorer le tourisme et l’économie locale. C’est un projet d’un autre temps en décalage complet avec les enjeux environnementaux actuels et irrespectueux des générations futures.

Ce que demande Alsace Nature et le collectif

L’abandon du projet de trail center et la mise en œuvre d’une concertation locale pour un tourisme doux, respectueux de la nature et du calme des habitants.

Nous demandons que soient organisées des groupes de travail réunissant des habitants volontaires et les acteurs locaux du tourisme, pour élaborer ensemble les solutions pour permettre au secteur du tourisme et du commerce local de se maintenir et de se développer en se basant sur l’existant et les atouts environnementaux de la Suisse d’Alsace. Nul besoin qu’un promoteur venu de l’extérieur fasse main basse sur la prairie du Langacker et des forêts alentour sans aucun bénéfice pour les habitants !

[Mobilisation] Retour sur la sortie sur le projet de trail center à Wangenbourg et pétition

[Mobilisation] Retour sur la sortie sur le projet de trail center à Wangenbourg et pétition

Après un communiqué de presse expliquant ses griefs contre le projet de Trail center à Wangebourg-Engenthal (Voir nos infos ICI ), le groupe local Alsace Nature organisait le 19 septembre, une sortie sur le terrain pour montrer aux habitants et citoyens intéressés les impacts que le projet risquent d’avoir sur le cadre de vie et la biodiversité. Près d’une centaine de personnes se sont déplacées pour s’informer et protester contre ce projet. 

Cette sortie a été suivie d’une réunion publique d’information le 24 septembre 2021 organisée par la commune de Wangenbourg-Engenthal. Cette réunion a rassemblé également beaucoup de citoyens.

Une pétition va également être distribuée dans les boites aux lettres des environs pour sensibiliser les habitants et les appeler à se mobiliser. Cette pétition demande un moratoire sur le projet :

pétition contre le projet de Trail center

DEMANDE DE MORATOIRE PROJET DE TRAIL-CENTER au LANGACKER WANGENBOURG-ENGENTHAL Aux habitants de Wangenbourg-Engenthal et environs, Suite à l’imprécision ou à l’absence de réponses de Monsieur le Maire et président de la communauté de communes aux nombreuses questions et inquiétudes exprimées sur les points suivants du projet : • l’impact réel sur les milieux naturels, sur la consommation en eau potable, sur la qualité de vie des habitants… • les réelles retombées économiques sur le secteur – commerces – restaurants-hotels – entreprises • la viabilité économique et financière de ce projet : hériterons-nous d’un champ de ruines après 2 ou 3 ans de fonctionnement déficitaire ? Ou lorsque le VTT sera passé de mode ? • et bien d’autres encore… et à l’annonce du dépôt du permis de construire dès le mois d’octobre. NOUS DEMANDONS à Monsieur le Maire et Président de la communauté de communes un MORATOIRE pour : • permettre une évaluation sérieuse de l’impact environnemental et économique de ce projet • proposer un modèle de développement touristique fondé sur des initiatives locales, en adéquation avec les atouts et les richesses naturelles de notre village et le besoin croissant de nos contemporains de nature et de calme, • impliquer les acteurs du tourisme et les associations locales plutôt que de reproduire des concepts élaborés par des industriels du tourisme.

SIGNER LA PETITION EN LIGNE

OU

télécharger la pétition au format pdf

 

 

REVUE DE PRESSE

– DNA

 

– FRANCE 3 ALSACE

https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/wangenbourg-la-manifestation-contre-le-projet-de-trail-center-rassemble-une-centaine-de-personnes-2256979.html?

Wangenbourg : la manifestation contre le projet de trail center rassemble une centaine de personnes

Extraits de l’article :

« Parcours VTT en pleine prairie

La Communauté de communes Mossig Vignoble (CCMV) projette l’implantation de parcours VTT et d’un bâtiment au Langacker, lieu-dit sur la commune de Wangenbourg-Engenthal. Les travaux devraient débuter dès 2022.

La  prairie du Langacker qui représente 8 hectares de terres agricoles ainsi que la forêt avoisinante devraient être impactées. Le projet prévoit en effet 21 km de pistes sur un site d’environ 100 hectares. Rolande Eisentler, d’Alsace Nature, ni va pas, elle, par quatre chemins. « C’est une aberration écologique. Comment créer 21 km de pistes sans toucher à un seul arbre ? C’est ce qu’on nous dit et c’est tout simplement impossible. Nous on a calculé : pour créer ces sentiers VTT il va falloir abattre 3 hectares d’arbres. Il faut protéger le peu de vert qu’il nous reste, ça va bien comme ça hein. »

Sans compter que ces nouveaux équipements pourraient accueillir jusqu’à 1000 personnes par jour. « Le dossier est mal ficelé, beaucoup trop ambitieux. On va saigner la forêt et dénaturer la prairie alors qu’aucune étude d’impact n’a été réalisée ni même projections économiques. Les riverains n’ont à aucun moment été consultés. Le calme dont ils jouissent va pourtant être bien entamé avec la circulation qui va s’intensifier fatalement. Si effectivement 1000 personnes viennent chaque jour faire du VTT ça va créer des nuisances, des déchets, de la pollution. »

Côté impact écologique, les choses ne sont pas claires non plus. Aucun tracé précis des pistes en forêt n’a pour l’heure été rendu public. Une certitude :  le projet se situe au cœur du bourg, aux abords du château, de la rivière Mossig et surtout de la zone Natura 2000. La prairie du Langacker abrite, elle, des espèces comme le torcol fourmilier, le merle à plastron, le faucon, l’épervier, la pie-grièche et de nombreux insectes dont des abeilles sauvages.

Cette zone naturelle est une halte migratoire importante pour de nombreux oiseaux comme les grues cendrées ou les oies sauvages de passage. « Difficile de dire quelles espèces précisément y viennent mais grâce à nos observateurs locaux nous savons qu’elles sont nombreuses. Où iront  se reposer ces oiseaux lors de leurs migrations si cette halte n’existe plus ? » s’interroge Rolande Eisentler. « On va commencer par les VTT et puis les luges d’été et quoi d’autres ? Le tourisme ne doit pas menacer la nature.On est en plein dedans là ».

Alsace Nature demande un moratoire. »

[Communiqué de presse] Trail Center de Wangenbourg-Engenthal,  un projet écocide pour un tourisme de masse

[Communiqué de presse] Trail Center de Wangenbourg-Engenthal, un projet écocide pour un tourisme de masse

12 ha de prairie et de forêt impactés !

La communauté de communes Mossig Vignoble et la commune de Wangenbourg-Engenthal se sont engagées dans la réalisation d’un pôle d’activités touristiques de sports de nature. Ce pôle comprendrait la construction d’un trail center pour promouvoir le tourisme par le VTT, ceci en sacrifiant une prairie agricole de plus de 8 ha et en aménageant des pistes sur plus d’une centaine d’hectares de forêt. S’ajouteraient des services touristiques à Marlenheim avec la création d’une maison du terroir et un tracé « pumptrack » à Wasselonne

Des objectifs environnementaux affichés mais qu’en est-il réellement ?

Entre début 2018 et mi 2019, deux réunions ont été organisées pour présenter à quelques habitants, associations, élus, les conclusions d’une étude. Une bien maigre consultation du public pour ce projet dont les promoteurs espèrent un rayonnement européen.

Le projet présenté consiste en :

  • la construction de bâtiments de près de 500m2 sur le site du Langacker,
  • la création d’un « pumptrack » artificiel sur le terrain de foot actuel,
  • l’aménagement d’un « bikepark » clôturé sur les 2/3 de la prairie du Langacker et l’installation d’un tapis de remontée mécanique pour s’affranchir de l’effort !
  • le modelage de 21 km de pistes ludiques à travers de plus 100 ha de forêt (3,4 ha d’emprise au sol)

L’intégration environnementale est une de leur priorité affichée, mais qu’en est-il réellement ?

Par arrêté préfectoral, le projet a été dispensé d’évaluation environnementale. Or le site est classé à enjeu fort ; la biodiversité sera perturbée car :

  • réserve de biodiversité,
  • en bordure de la Mossig et de zones humides.
  • zone Natura 2000 proche,

Ces espaces constituent la trame paysagère de la commune et s’inscrivent dans les écosystèmes plus vastes assurant la continuité dans le temps et dans l’espace. S’ajoute l’inscription dans un site patrimonial remarquable avec le château, qui n’est pas considérée.  L’ensemble des impacts, pourtant clairement affiché, a été totalement balayé.

Où en est le projet aujourd’hui ?

  • L’ensemble des habitants n’a été ni informé, ni consulté.
  • Le fourrage produit par la prairie sera perdu et ne pourra pas être compensé !
  • La diversité faunistique de la prairie sera menacée ou détruite par les mouvements de terre, la tonte régulière du gazon, la présence humaine bruyante et les clôtures. Cette zone naturelle accueille pourtant le torcol fourmilier, le merle à plastron, le faucon, l’épervier, la pie-grièche et de nombreux insectes dont des abeilles sauvages. Elle est aussi une halte migratoire pour de nombreux oiseaux migrateurs comme les grues cendrées ou les oies sauvages de passage.
  • Une pollution de l’air sera engendrée par le trafic des véhicules (l’accueil pouvant aller jusqu’à 1000 personnes par jour)
  • L’arrivée massive de nouveaux usagers de la forêt va créer de l’insécurité et de potentiels conflits
  • Un remblai sans déclaration de travaux par la commune a déjà été réalisé sur 600m2 jouxtant le site sur une prairie en zone naturelle.
  • 13 pistes de VTT déjà existantes sur la comcom dont certaines passent en zone Natura 2000 où le grand tétras en particulier est en voie de disparition. L’afflux massif de nouveaux pratiquants de VTT créera immanquablement une pression accrue sur la faune et la flore des zones naturelles encore plus facilement accessibles depuis la généralisation des VTT électriques. Le remaniement des pistes pour éviter les zones Natura 2000 est à l’ordre du jour depuis de nombreuses années et est repoussée à 2023.

Pourquoi est-ce moins prioritaire que de déposer le permis de construire du trail center ? Mais même avec des tracés moins intrusifs dans les secteurs sensibles, qui contrôlera que les pistes actuelles ne continueront pas d’être utilisées pendant de nombreuses années ?

Le budget global de 5 millions d’€ sera financé par le contribuable, à qui des hausses d’impôts de 15% ont été annoncées récemment. Qui paiera en cas de déficit ?
L’ambition du projet est d’engendrer des retombées économiques pour la filière du tourisme local or à ce jour, il n’est même pas prévu d’évaluer celles-ci !
Ce pôle touristique basé sur le tout voiture et sur la consommation de la Nature n’est pas compatible avec l’aggravation du dérèglement climatique et les besoins des générations futures de notre communauté de commune.
Quel sera le prix à payer au titre des nuisances pour les habitants et l’impact en émission de gaz à effet de serre ; et en quoi ce projet sert-il l’intérêt général ?
Aujourd’hui les habitants et les touristes apprécient le calme et le cadre de vie de la commune.  Wangenbourg-Engenthal se targue d’être une station verte, « paradis des randonneurs », « la Suisse d’Alsace », « …l’air pur des pins sylvestre… sauront vous ressourcer » peut-on entendre dans une vidéo de l’office de tourisme. Demain avec le trail center qu’en sera-t-il ?

Il y aurait tant à faire au niveau local :

  • Investir massivement dans les transports en commun et la mobilité douce à commencer par relier Wangenbourg à Wasselonne !
  • Lutter contre les coulées de boues sur Wasselonne et améliorer la qualité des eaux de surfaces et souterraines.
  • Investir dans les énergies renouvelables.
  • Investir dans la rénovation énergétique des logements.

Ces deux derniers postes créeraient bien plus d’emplois que les 8 annoncés pour le trail center. Et on peut continuer à promouvoir un tourisme de nature et culturel en liaison avec les acteurs locaux sans pour autant sacrifier les espaces naturels avec l’argent public.

Ce que demande Alsace Nature !

Suite à notre rencontre avec le président de la communauté de communes Mossig Vignoble, Alsace Nature demande un moratoire sur le projet de trail center. Ce moratoire permettra de mieux étudier et prendre en compte et atténuer les impacts environnementaux en amont du projet. Il permettra également pour mieux associer les habitants de Wangenbourg-Engenthal et de la communauté de communes Mossig Vignoble aux choix stratégiques d’un développement durable. L’argent public doit être investi en priorité pour des projets répondant vraiment aux besoins actuels des habitants et à ceux des générations futures.

Une sortie nature pour informer les habitants.

Alsace Nature invite tous les habitants du secteur de Wangenbourg-Engenthal et de la communauté de communes Mossig Vignoble à s’informer sur ce projet lors d’une sortie nature à la découverte de la prairie et de la forêt menacées du Langacker…

Dimanche 19 Septembre 2021
à 14H30 devant la salle polyvalente
Wangenbourg-Engenthal au lieu-dit Langacker.

 

Tract – PDF (653Ko)