[Mobilisation] 25 jan – Pour dire NON aux expulsions à Notre-Dame-des-Landes

 
Après la forte mobilisation du 9 janvier avec plus de 20 000 personnes rassemblées à Nantes et dans une trentaine de villes en France : Paris, Bordeaux, Toulouse, Marseille, Strasbourg, Albi, Rennes, Lille, Chambéry… ou encore au Cap Sizun ; le mercredi 13 janvier, onze familles et quatre exploitants agricoles dits “historiques” de la ZAD de notre-dame-des-landes étaient convoqués devant le tribunal de nantes suite à une assignation déposée par AGO Vinci demandant leur expulsion immédiate.
Le rendu du jugement se fera à 14h30 le lundi 25 janvier.
En solidarité avec les prévenus et aussi parce que nous refusons toutes expulsions sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, le collectif Alsace NDDL avec le soutien de la Convergence des luttes en Alsace et ailleurs – regroupant plusieurs structures associatives locales* –appelle à un rassemblement de soutien lundi 25 janvier à 16h00 devant la préfecture du Bas-Rhin, place de la République à Strasbourg.
Pour nous, il est important de se mobiliser parce qu’il est plus que nécessaire de montrer à l’État et Vinci que même d’Alsace nous savons être solidaires avec les opposants à l’aéroport. Cette lutte est emblématique, nous devons montrer notre unité et faire jouer la Convergence qui pourra nous être utile ensuite.
Pour preuve, l’Alsace n’est pas épargnée par les projets nuisibles et inutiles avec le Grand Contournement Ouest de Strasbourg (GCO) dont le dénominateur commun est Vinci.
 
*Stop Fessenheim – Alsace Nature – les Amis de la Conf’ Alsace – l’équipe « Centrale de Fessenheim – Fermez-la ! » (Greenpeace) – l’APES (Association pour la Protection de l’Environnement de la Sommerau) – ASTUS – Animalsace – et les collectifs GCO Non Merci, Stop Tafta 67, StrasBure, Destocamine et collectif Alsace de soutien aux opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes …
 
160125-soutienNDDL-strasbourg-affiche

GCO, golf de la Sommerau : la tentation de la « ZAD »

GCO, golf de la Sommerau : la tentation de la « ZAD »

Faut-il occuper les terrains du Grand contournement ouest (GCO) et du golf de la Sommerau pour empêcher leur construction ? Les militants écologistes et les riverains de ces deux grands chantiers lancés au siècle dernier sont tentés de s’inspirer de la méthode de la « zone à défendre » (ZAD), employée à Notre-Dame-des-Landes en Loire-Atlantique et contre le barrage de Sivens dans le Tarn.
 

Dany Karcher, maire sans étiquette de Kolbsheim, verrait bien que les bois de Kolbsheim deviennent une “zone à défendre” contre le grand contournement ouest (GCO)

Cette stratégie de la « zone à défendre » ne fait pas l’unanimité, même au sein des opposants à ces deux projets. Certains craignent d’avoir à affronter les forces de l’ordre, comme à Notre-Dame-des-Landes ou à Sivens où un jeune homme de 21 ans est mort à la fin du mois d’octobre. Mais pour les écologistes, le « passage en force » actuel, avant l’épuisement des recours juridiques n’est pas acceptable.
Vidéos : Gaspard Glanz
Texte : Pierre France
Rue89 Strasbourg