[découverte de la semaine] Dicranum viride  Dicrane vert

[découverte de la semaine] Dicranum viride Dicrane vert

Dicranum viride ou Dicrane vert

En Europe, l’Allemagne est le pays où on retrouve le plus de Dicranum viride. En France, cette espèce est présente surtout en Alsace et en Franche-Comté.

Le Dicrane vert est une mousse qui se développe entre 200 et 1000 m d’altitude, elle forme des coussinets de quelques centimètres d’épaisseur. Comme toutes les mousses, le Dicrane est une bryophyte. Les bryophytes (ainsi que les algues) font partie des plantes non vasculaires : elles ne possèdent pas de xylème ou de phloème qui transportent respectivement la sève brute et la sève élaborée chez les plantes vasculaires.

Dicranum viride colonise les troncs d’arbres jusqu’à 15 mètres de haut ! Avec une préférence pour les écorces lisses et les substrats acides (plutôt que les écorces rugueuses et les substrats calcaires), cette espèce a besoin de « gros bois », des arbres d’un diamètre égal ou supérieur à 1.30 m, pour se développer. On retrouve cette mousse dans les vieilles forêts assez humides comme les hêtraies et les chênaies-hêtraies qui correspondent à ces exigences.

Aujourd’hui, le Dicrane vert est menacé par le rajeunissement et l’exploitation précoce des forêts qui entraînent la réduction du nombre d’arbres hôtes potentiels. En effet, pour assurer une rentabilité immédiate, les arbres peuvent être coupés à des stades submatures et récoltés en quantité trop importantes ce qui les empêche d’atteindre une taille suffisante pour que le Dicrane puisse s’y développer.

Pourtant le Dicranum viride fait partie de l’annexe II de la directive Habitats-Faune-Flore (1992) ce qui veut dire que c’est une espèce d’intérêt communautaire. On la retrouve également dans l’annexe I de la convention de Berne (1979) qui interdit la cueillette, le ramassage, la coupe ou le déracinage intentionnel des espèces listées. Pour finir, le Dicrane vert est classé vulnérable dans la liste rouge des bryophytes européennes.

Une gestion des aménagements forestiers compatible avec la conservation de cette espèce est donc nécessaire. Surtout sur le territoire français, limite ouest de l’aire de répartition de cette espèce, où il y a un réel besoin de protection. En effet, il est possible que des individus capables de vivre au niveau de cette frontière aient développés des particularités génétiques, des caractères intéressants pour l’espèce.

 

Enquête publique sur le Plan Local d’urbanisme intercommunal (PLUi) du Kochersberg

Enquête publique sur le Plan Local d’urbanisme intercommunal (PLUi) du Kochersberg

Enquête publique sur le Plan Local d’urbanisme intercommunal (PLUi) du Kochersberg

Invitation à une réunion publique

L’élaboration du Plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi) du Kochersberg-Ackerland est  entrée dans la phase de consultation du public, avec l’enquête publique qui a lieu du 3 juin au 5 juillet 2019.

https://www.kochersberg.fr/Actualites/ComCom/Avis_d_enquete_publiqueLa Communauté des communes du Kochersberg, qui a élaboré le PLUi, a retenu un certain nombre d’orientations qui vont marquer l’évolution de notre territoire pour les 10-15 prochaines années. Ce projet de PLUi concerne tous les citoyens et devrait nous mobiliser à l’occasion de cette enquête publique. Pour plus d’informations : https://www.kochersberg.fr/Actualites/ComCom/Avis_d_enquete_publique

Le Groupe local d’Alsace Nature a étudié le projet de PLUi.  Si nous constatons qu’il contient des éléments positifs, comme une relative maîtrise de l’urbanisation, il révèle également des faiblesses en matière de déplacements et de biodiversité notamment.

  • Vous trouverez en lien ci-dessous le courrier et l’avis d’Alsace Nature qui ont été adressés à la Communauté de communes sur la base du projet de PLUi arrêté, avant enquête publique. Vous pourrez vous en inspirer pour intervenir à l’enquête publique.

voir le courrier d’Alsace Nature Kochersberg : PLUi-Koch-arrêté_avis_+GL-AN+Koch_1904_def

  • Une réunion publique aura lieu le jeudi 20 juin à 20h à Pfettisheim

(nouvelle salle communale – route de Berstett – à l’arrière du complexe sportif).

Si vous pouvez/souhaitez distribuer des tracts dans votre commune pour annoncer cette réunion publique, merci de nous  contacter : kochersberg@alsacenature.org

 

Du 13 au 16 mars : semaine de mobilisation CLIMAT

Du 13 au 16 mars : semaine de mobilisation CLIMAT

 

Cette semaine, plusieurs mobilisations sur l’urgence climatique sont organisées partout en France et dans le Monde.

Alsace Nature appelle à participer aux événements prévus en Alsace :

 

Mercredi 13 mars

Une soixantaine de jeunes, de toute l’Europe viennent au Parlement européen, pour plaider la cause de la nature, du climat et de l’environnement. Cette délégation de Fridays for Future, interagira avec les eurodéputés.
Soyons nombreux devant les portes du parlement européen, pour soutenir ces jeunes qui ont fait un long trajet en train, et opposons notre volonté à celle des eurodéputés qui viennent en voiture et en avion !

Voir infos ici : https://www.facebook.com/events/261940621403858/

 

Jeudi 14 mars

Cette fois-ci à Paris, ce sera L’Affaire du Siècle qui déposera plainte contre l’Etat pour inaction face au changement climatique.

Après le succès de leur pétition qui a remporté plus de 2 millions de signataires, les 4 associations, Notre Affaire à Tous, la Fondation pour la Nature et l’Homme, Greenpeace France et Oxfam France ont décidé, au nom de l’intérêt général, d’attaquer l’Etat français en justice pour qu’il respecte ses engagements climatiques et protège nos vies, nos territoires et nos droits.

 

Vendredi 15 mars

La Jeunesse française se mobilise, suivant ainsi l’appel de Greta Thumberg, et de nombreux étudiants, lycéens et collégiens dans le Monde, et appelle à participer en masse à la Grève mondiale pour le climat. Voir aussi l’appel vidéo : https://reporterre.net/15-mars-l-appel-video-des-jeunes-en-greve-pour-le-climat

Strasbourg ;  auront lieu un sitting le matin sur le campus, un pique-nique à midi place Kléber et une marche au départ de la place Kléber vers le parlement européen : Grève Mondiale Pour Le Climat (Strasbourg)

Sarre-Union : Lycée Georges Imbert – https://www.facebook.com/events/414395552470648/

Colmar : RDV à 16h, place Rapp – https://www.facebook.com/events/264902867778565/

Guebwiller  : RDV à partir de 8h, Lycée Storck – https://www.facebook.com/events/158695975024820/

 

La grève est soutenue par de nombreux mouvements, des associations de protection de la protection de la nature mais aussi :

Des enseignants ont commencé à répondre à l’appel lancé par la jeunesse :
Certains appellent à participer à la grève – https://act.350.org/sign/appel-des-enseignantes-pour-la-planete/
et d’autres prévoient des actions pédagogiques à faire en classe ce jour-là et ensuite .. : https://enseignantspourlaplanete.com/

Les associations de parents d’élèves, notamment la FCPE : http://www.fcpe67.com/2019/03/greve-pour-le-climat/

des jeunes ingénieurs

Grève mondiale des jeunes pour le climat le 15 mars !

des chercheurs suisses, g=français et belges : https://www.letemps.ch/opinions/appel-chercheurs-greve-climatique-mondiale-15-mars?

 

Samedi 16 mars

Strasbourg : 5° Marche pour le Climat organisée par Il est encore temps (Strasbourg) :
RDV à 14H campus de l’esplanade devant la faculté de Droit

Colmar : RDV à 14 h 30 place Rapp, puis déambulation dans les rues de la ville

Mulhouse : Marche organisé par un collectif d’associations.
Voir infos ici : https://www.facebook.com/events/772144346496981/
RDV à 14H place de la Bourse