Stocamine : début des travaux de confinement, la CEA et Alsace Nature déposent un référé suspension

Stocamine : début des travaux de confinement, la CEA et Alsace Nature déposent un référé suspension

Dans un récent communiqué, les Mines de potasse d’Alsace (MDPA) ont annoncé que sur le site de Stocamine, «Les premiers travaux de construction du barrage numéro 1 par béton projeté commenceront ce mardi 10 mai 2022», ajoutant que «le chantier du barrage numéro 2 est conduit simultanément». La Collectivité européenne d’Alsace, ainsi qu’Alsace Nature ont déposé les 10 et 12 mai des référés suspension, pour demander l’arrêt des travaux effectivement engagés ce mardi.

Selon les MDPA, les travaux entamés mardi sont des travaux préparatoires de maintenance et de sécurisation, qui ne vont pas « compromettre la réversibilité potentielle du stockage des déchets situés» dans plusieurs blocs, mais «sont réalisés dans l’attente de la décision qui statuera sur la demande d’autorisation» de stockage illimité.

Entre maintenant et l’été 2023, est programmée la création de six barrages (sur les 12 prévus en cas de confinement définitif.), incluant le remblayage du «bloc 15» où s’était produit l’incendie. « Chaque barrage est constitué de plusieurs segments en béton et en sel, remplissant toute la largeur de la galerie à fermer (…), et totalisant une longueur d’un peu plus de cinquante mètres » , a précisé MDPA à l’AFP.

Dans l’attente des résultats de l’enquête sur la nature des déchets stockés et de l’examen des recours juridiques en cours par la justice, les opposants demandent l’arrêt des travaux

La Collectivité européenne d’Alsace (CEA) qui était prête à un compromis avec le gouvernement en acceptant la fermeture des zones les plus dangereuses et l’extraction des déchets situés dans les autres zones, a réagi vivement en déposant tout de suite mardi 10 mai un référé suspension contre les travaux engagés.

« Alors que la déformation et l’ennoiement des galeries progressent et fragilisent le site dont l’accès serait particulièrement dangereux après 2027 de l’aveu même de l’État, ce dernier engage une procédure longue qui finalement rendra la décision de confinement de plus en plus nécessaire car le site ne sera plus accessible ! », a critiqué la CEA.

Alsace Nature a également déposé dans la foulée un référé suspension le 12 mai.

Comme l’explique Me François Zind, avocat d’Alsace Nature, les travaux définitifs ne peuvent être réalisés qu’après la délivrance par la préfecture du Haut-Rhin d’une nouvelle autorisation, (suite à l’annulation de l’arrêté précédent par la Cour administrative d’appel de Nancy en octobre 2021) procédure nécessitant un nouvel avis de l’autorité environnementale, un rapport de la Dreal, une enquête publique, ce qui nous mènerait probablement à fin 2022.

Pour Me François Zind, si le remblaiement du bloc 15 se réalise, cela constituera une obstruction à l’enquête judiciaire en cours. En effet, Alsace Nature a déposé plainte contre X après les révélations de Rue89 Strasbourg et Reporterre sur la nature des déchets stockés dans la mine, et le parquet a mandaté la gendarmerie pour une enquête pénale.

La suite sera connue prochainement puisque l‘ audience est prévue le 19 mai au tribunal administratif de Strasbourg.

 

REVUE DE PRESSE

Le Monde, le 06/05/22   : https://www.lemonde.fr/planete/article/2022/05/06/stocamine-l-histoire-sans-fin-de-la-poubelle-toxique-de-l-alsace_6124952_3244.html

Le Figaro, le 09/05/22 : https://www.lefigaro.fr/flash-eco/stocamine-debut-mardi-des-travaux-prealables-a-la-fermeture-20220509

20 minutes, le 10/05/22 : https://www.20minutes.fr/planete/3286179-20220510-alsace-debut-travaux-fermeture-stocamine-site-contenant-42000-tonnes-dechets-non-radioactifs

Reporterre, le 10/05/22 : https://reporterre.net/Stocamine-le-confinement-de-42-000-tonnes-de-dechets-toxiques-a-commence

La Croix, le 10/05/22 : https://www.la-croix.com/Economie/Stocamine-refere-suspension-contre-travaux-prealables-fermeture-2022-05-10-1201214514

France 3 Alsace, le 11/05/22 : https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/haut-rhin/mulhouse/stocamine-on-vous-explique-les-travaux-de-betonnage-realises-autour-des-dechets-toxiques-2540448.html

Rue89 Strasbourg, le 12/05/22 : https://www.rue89strasbourg.com/stocamine-travaux-preparatoires-alsace-suspension-234171

Public Sénat , le 18/05/22

 

 

 

 

Un chasseur condamné pour détention d’un crâne de lynx boréal

Un chasseur condamné pour détention d’un crâne de lynx boréal

Un chasseur retraité avait été convoqué devant la justice pour la détention non autorisée d’un crâne de lynx boréal, espèce protégée par la loi. Alsace Nature s’était constituée partie civile auprès de sept autres associations. Le tribunal correctionnel de Colmar vient de condamner le détenteur à 3 000 euros d’amende et à indemniser les associations requérantes.

Les associations ont estimé que l’office français de la biodiversité aurait dû être contacté par le retraité quand il a trouvé l’animal.

Lors de son audition le retraité a affirmé qu’il ne savait pas qu’il était interdit de posséder un squelette de cet animal. Il avait conservé le crâne du lynx pendant 16 ans, après avoir découvert l’animal dans la commune de Sondernach, dans la vallée de Munster en 2005. D’après lui, le lynx aurait été renversé par un véhicule et son corps gisait sur la route. Il lui avait tiré dessus pour le tuer.

Le crâne a été retrouvé lors d’une perquisition de la gendarmerie suite à une dénonciation.

 

Réglementation concernant les espèces protégées :

Au titre du droit de l’environnement français, la capture, la détention, le transport et la commercialisation de spécimens d’espèce protégée comme le lynx boréal sont interdits et constituent des délits. Les auteurs encourent une peine de 150 000 euros d’amende et trois ans d’emprisonnement.

 

Arrêté du 23 avril 2007 fixant la liste des mammifères terrestres protégés sur l’ensemble du territoire et les modalités de leur protection

Article 2

Modifié par Arrêté du 1er mars 2019 – art. 2

Pour les espèces de mammifères dont la liste est fixée [par l’arrêté et dont le lynx boréal fait partie] :

I. – Sont interdits sur tout le territoire métropolitain et en tout temps la destruction, la mutilation, la capture ou l’enlèvement, la perturbation intentionnelle des animaux dans le milieu naturel.

II. – Sont interdites sur les parties du territoire métropolitain où l’espèce est présente, ainsi que dans l’aire de déplacement naturel des noyaux de populations existants, la destruction, l’altération ou la dégradation des sites de reproduction et des aires de repos des animaux. Ces interdictions s’appliquent aux éléments physiques ou biologiques réputés nécessaires à la reproduction ou au repos de l’espèce considérée, aussi longtemps qu’ils sont effectivement utilisés ou utilisables au cours des cycles successifs de reproduction ou de repos de cette espèce et pour autant que la destruction, l’altération ou la dégradation remette en cause le bon accomplissement de ces cycles biologiques.

III. – Sont interdits sur tout le territoire national et en tout temps la détention, le transport, la naturalisation, le colportage, la mise en vente, la vente ou l’achat, l’utilisation commerciale ou non, des spécimens de mammifères prélevés :

– dans le milieu naturel du territoire métropolitain de la France, après le 19 mai 1981 ;

– dans le milieu naturel du territoire européen des autres Etats membres de l’Union européenne, après la date d’entrée en vigueur de la directive du 21 mai 1992 susvisée.

 

 

REVUE DE PRESSE :

Actu.fr, le 04/05/22 : https://actu.fr/grand-est/colmar_68066/haut-rhin-1500-euros-d-amende-pour-le-detenteur-d-un-crane-de-lynx_50717199.html

DNA, le 04/05/22   : https://www.dna.fr/faits-divers-justice/2022/05/04/1500-d-amende-pour-le-detenteur-d-un-crane-de-lynx

France Bleu, le 1er mars : https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/colmar-le-detenteur-d-un-crane-de-lynx-sera-fixe-sur-son-sort-debut-mai-1646153572

 

 

Marche contre Monsanto-Bayer

Marche contre Monsanto-Bayer

Samedi 21 mai 2022,
pour la 10ème année consécutive et après 5 années d’absence,
à STRASBOURG, nous nous Rassemblerons sur la PLACE KLEBER à partir de 13h30,
pour demander l’arrêt de la chimie et manipulation génétique dans nos processus alimentaires, notamment en agriculture.
PROGRAMME :
13h30 : début du Rassemblement
14h00 : prises de parole
14h30 : départ de la Marche
L’APPEL DE STRASBOURG :
Samedi 21 mai 2022 pour la dixième année consécutive, des milliers de personnes se mobiliseront à nouveau pour dénoncer le système agrochimique industriel et ses conséquences désastreuses sur la santé humaine et l’environnement en France et ailleurs dans le monde.
A Strasbourg, des associations, syndicats ou collectifs appellent à vous rassembler à partir de 13h30 sur la place Kléber. Plusieurs prises de paroles auront lieu à 14h, suivie d’une marche dans les rues de la capitale européenne.
Plus que quiconque, vous savez combien la Sixième extinction de masse est devenue l’enjeu majeur du 21è siècle.
Aujourd’hui, ces entreprises et l’agrochimie en général, veulent nous faire croire qu’elles agissent pour notre bien commun. C’est faux ! Ces entreprises nous empoisonnes pour ensuite nous vendre des médicaments pour nous soigner.
Nous ne pouvons plus accepter cette hypocrisie au nom du capitalisme libérable.
Nous ne pouvons plus accepter que les travailleuses et travailleurs de ces industries comme les ouvrières et ouvriers agricoles, soient prisonnier d’un système qui les asservies pour des salaires de misères et qui peut aussi les tuer sans reconnaissance de leurs bourreaux employeurs.
Le 21 mai prochain, venez marcher pour défendre :
🟢 la biodiversité
🟢 l’agroécologie et l’élevage paysan
🟢 l’agriculture sans pesticides de synthèse, ni OGM
🟢 la santé de tou·tes
🟢 la reconnaissance et la réparation des victimes du système agro-industriel (agent orange, chlordécone, glyphosate et autres pesticides)
🟢 l’alimentation saine accessible à tou·tes
🟢 la redistribution équitable de l’argent de la PAC
🟢 la justice environnementale
🟢 la sortie des traités de libre-échange
A l’heure où les scandales et les procédures en justice s’accumulent (chlordécone, agent orange, glyphosate, nouveaux OGM…), nous devons nous mobiliser massivement pour dénoncer ce système agro-industriel destructeur et promouvoir les alternatives pour en faire un modèle vertueux pour la santé humaine et la biodiversité.
Samedi 21 mai, à Strasbourg, soyons nombreuses et nombreux pour une alimentation saine, dépourvu de chimie et accessible à toutes et tous.
Premiers signataires :
• Marche Monsanto-Bayer Strasbourg
• Vent de luttes entre Vosges et Rhin
• Alsace Nature
• Citoyens pour le climat
• Strasbourg Initiation Nature Environnement (SINE)
• Nous Voulons des Paysans 67
• Alternatiba Strasbourg
• Le Chaudron des alternatives
• Cantine Sans Plastique France
• Greenpeace – Groupe Local de Strasbourg
Lien vers l’événement facebook : https://www.facebook.com/events/1347985548960924?

Coordinateur-rice pédagogique – Maison de la Nature du Ried et de l’Alsace centrale

La Maison de la Nature du Ried et de l’Alsace centrale, structure associative de droit local, développe des projets d’éducation à l’environnement et d’accompagnement des territoires. Impliquée dans les réseaux régionaux et nationaux, Ariena et CPIE elle s’inscrit dans des démarches de prise en compte des enjeux de la transition écologique et de l’effondrement de la biodiversité, en agissant localement. Par sa connaissance du contexte local et ses compétences d’accompagnement dans des démarches citoyennes, elle participe à l’évolution et au mieux vivre ensemble de son territoire.

Les caractéristiques principales de la structure

  • 20 salariés
  • un hébergement de 64 lits

Activités :

  • classes de découverte
  • centres de vacances nature
  • animation dans les classes
  • animation grand public
  • accueil touristique
  • démarche autour de l’alimentation alternative
  • accompagnement de projets de développement durable et des territoires

Partenaires :

  • collectivités,
  • organismes du territoire,
  • partenaires privés…

Caractéristiques principales du poste
Rattachée au directeur et au responsable du secteur jeunesse la personne aura pour principales missions :

  • la coordination des projets et de l’équipe pédagogique,
  • le développement de nouveaux projets pédagogiques en lien avec les besoins du territoire, le projet associatif de l’association et les autres secteurs de l’association,
  • l’animation du réseau d’éducation à l’environnement du territoire d’Alsace centrale

Missions à assurer

Coordination pédagogique

  • Rencontrer les enseignants et partenaires et établir les programmes pédagogiques des classes vertes et des animations en classes.
  • Prendre en charge les réservations des animations et établir les devis correspondants.
  • Assurer le suivi et l’évaluation auprès des participants.
  • Animer et coordonner l’équipe pédagogique (animation des réunions pédagogiques, conception des animations, etc.).
  • Gérer et suivre l’état de la pédagothèque.
  • Animer certains programmes pédagogiques, auprès de différents publics (scolaires, loisirs, grand public, formation…).
  • Participer à la construction de dossiers de demande de financement et à la rédaction des bilans pédagogiques.

Développement pédagogique

  • Concevoir de nouveaux outils et/ou programmes pédagogiques.
  • Participer à l’élaboration de nouveaux projets.
  • Contribuer à enrichir l’offre pédagogique de la Maison de la nature.
  • Faire une veille pédagogique (outils, programmes scolaires, etc.).
  • Gérer la promotion et la diffusion de l’offre pédagogique.

Animation d’un réseau associatif

  • Participer à la construction et à l’animation du réseau associatif d’éducation à l’environnement sur le territoire d’Alsace centrale
  • Contribuer à l’organisation d’événements fédérateurs.

Participation à la vie de l’association

  • Apporter son aide à la vie de l’association et du bâtiment selon les besoins du moment (vie quotidienne, aide en cuisine, Sensoried, etc.).
  • Participer à l’animation de la vie associative (Assemblée générale, construction du projet associatif, etc.) et aux temps de rencontres avec les bénévoles.

Profil

De formation en lien avec le poste, cette personne aura développé une forte expérience dans le domaine de l’éducation à la nature et à l’environnement.

  • Bonne connaissance du secteur associatif dans le domaine de l’éducation à l’environnement (réseaux, partenaires, outils et dispositifs).
  • Bonne connaissance du secteur de l’animation.
  • Connaissances naturalistes et/ou environnementalistes souhaitées.
  • Aisance relationnelle et rédactionnelle.
  • Aptitude au travail en équipe.
  • Sens de l’organisation et capacité d’adaptation.
  • Sens de l’engagement.
  • Forte aptitude à la créativité.
  • Expérience de conception pédagogique fortement souhaitée.
  • Expérience de coordination d’équipe souhaitable.
  • Expérience dans l’animation et dans la gestion de projets.

Condition

CDI à temps plein
Rémunération selon la Convention collective ECLAT au groupe E
Poste à pourvoir en juillet 2022
Permis et véhicule indispensable
Grande disponibilité, y compris soirée et WE occasionnellement

Modalité de candidature.

Les candidatures sont à adresser au Président de la Maison de la nature et à envoyer uniquement par mail avec accusé de réception au Directeur de la Maison de la Nature (yann.delahaie@maisonnaturemutt.org) au plus tard le 5 juin 2022 à minuit.

Le dossier comportera :

  • un CV complet
  • une lettre de motivation