La ligne THT qui surplombe la Sommerau plombe le projet de golf

Une ligne très haute tension (THT) traverse de part en part le site du golf de la Sommerau et les promoteurs ont prévu d’implanter une zone de jeu de 10 trous (sur 18) à moins de 100 m de part et d’autre de cette ligne. Pourquoi ne voient-ils pas que sa présence serait un repoussoir pour de nombreux joueurs potentiels ? Nuisances paysagères, nuisances sonores et nuisances sur la santé… Lors d’une partie de golf d’environ 4 heures, les joueurs seront dans un environnement électromagnétique néfaste entre 2 et 3 heures. Pensons aussi aux agents d’entretien dont le local sera à quelques mètres de la THT.

L’Association pour la Protection de l’Environnement de la Sommerau (APES) et Alsace Nature n’auront de cesse de dénoncer le mauvais choix d’implantation de ce projet et la non-rentabilité qui en découle. Lors de ses vœux 2015, l’APES a mené une opération pour mettre en évidence ces nuisances.

VoeuxSommerau

Un tube néon s’allume spontanément quand on le tient sous une ligne à haute tension. ” Nous faisons cette démonstration pour montrer de façon évidente qu’il n’est pas anodin de séjourner à proximité d’une ligne THT “, déclarent les membres de l’APES. En effet, de très nombreuses personnes ne se sentent pas bien sous une telle ligne, ressentent fourmillements et picotements dans les jambes et les mains. De plus, les grésillements ajoutent au fort désagrément de séjourner sur un tel site. Un champ électrique de plusieurs milliers de Volt par mètre règne dans cette zone et traverse le corps. Des effets néfastes sur la santé sont décrits dans de nombreuses recherches et enquêtes.

La parade des promoteurs à ces nuisances ?

Les normes françaises actuelles autorisent jusqu’à 5000 V/m pour le champ électrique et 100 µTesla pour le champ magnétique. Les lobbies de l’électricité ne veulent évidemment pas que ces valeurs soient changées, alors que des études de plus en plus nombreuses indiquent qu’il faudrait les abaisser de façon drastique (certaines recommandent de descendre jusqu’à 10 V/m et 0,4 µTesla). Ces valeurs induiraient de respecter des couloirs de protection de 300 m. Les réponses dérisoires du Syndicat Mixte sont déconcertantes : “On fait jouer les golfeurs dos à la ligne et on met des bosquets aux  pieds des pylônes

Il est difficile de comprendre que l’on ne tienne pas compte de cette réalité. Lorsque les normes seront modifiées, les valeurs abaissées, les nuisances reconnues (Réseau de Transport d’Electricité a déjà été condamné plusieurs fois), alors où seront les décideurs d’aujourd’hui ? Qui sera responsable ? Une chose est sûre, les conséquences de cette obstination seront une fois de plus supportées par le contribuable.