Vous avez dit paysage ? Qu'est-ce qu'un beau paysage ?

Dossier du journal  l’Alsace sur “le paysage”
L’association Paysages d’Alsace, créée il y a une dizaine d’années dans le Sundgau par Antoine Waechter et présidée depuis quelques mois par le naturaliste Daniel Daske, veut grandir. Son cheval de bataille : la sanctuarisation des crêtes vosgiennes, qu’elle veut préserver de tout « équipement industriel ». Mais qu’est-ce qu’un beau paysage ? La réponse est subjective. Elle est souvent nourrie par les souvenirs d’enfance d’un paysage idéalisé. Chaque époque fabrique son propre paysage, explique Maurice Wintz, président d’Alsace Nature. Sociologue de l’environnement, il estime que la question soulève celle de la société que nous voulons construire : chaque paysage reflète les rapports de force en présence et le mode de vie de ses habitants.”
Lire l’article de Elisabeth Schultess paru dans L’Alsace le 11 octobre “Paysages d”Alsace prône la sanctuarisation des crêtes vosgiennes”
et l’interview de Maurice Wintz, président d’Alsace Nature et maître de conférences de sociologie de l’environnement à l’Université de Strasbourg : “Le paysage doit pouvoir évoluer”
 
 
 

Projet d’implantation d’éoliennes au col du Bonhomme : le préfet a retiré son arrêté d’autorisation de défrichement

 Par un arrêté du 19 août, le préfet du Haut-Rhin est revenu sur l’autorisation, qu’il avait auparavant accordée, de défrichement de parcelles boisées sur la commune du Bonhomme en vue de l’implantation de cinq éoliennes.

Ce nouvel arrêté prend en compte le recours hiérarchique introduit le 26 juin auprès du ministre chargé des Forêts par l’association Sauvegarde Faune Sauvage et les observations formulées en réponse, le 12 août, par la Société d’exploitation du parc éolien (SEPE) du col du Bonhomme.
Le préfet a suivi l’argument selon lequel ce projet aurait un impact trop important sur la population (rare) de Grand Tétras dans le secteur.
Considérant « que les mesures d’évitement et les mesures compensatoires proposées sont insuffisantes à garantir l’innocuité du programme pour le grand tétras », considérant aussi « la proximité des zones de protection spéciales Massif Vosgien et Hautes Vosges Haut-Rhin » en vue de la conservation d’une espèce inscrite à l’annexe d’une directive européenne, le nouvel arrêté conclut au retrait du précédent et refuse à la SEPE le défrichement de 2,77 ha demandé. »

Manifestation du 29 juin 2013 – Le Bonhomme

Les fédérations régionales LNE, FNE-FC et Alsace Nature œuvrent depuis plusieurs décennies pour la protection des milieux naturels exceptionnels qui caractérisent les Hautes Vosges. A l’occasion de la manifestation organisée par certaines associations locales le 29 juin prochain au Bonhomme, elles rappellent que les menaces qui pèsent actuellement sur les Hautes Vosges sont réelles et que les actions menées par les pouvoirs publics face aux pressions aménagistes et aux logiques sectorielles ne sont globalement pas à la hauteur des enjeux. C’est d’ailleurs pour cette raison que les trois fédérations, en lien avec notre fédération nationale, FNE, ont contesté auprès du Conseil d’État la décision de l’État de renouveler la Charte du PNR des Ballons des Vosges, estimant que celle-ci n’était pas assez ambitieuse.

Le projet d’implantation d’éoliennes au col du Bonhomme, qui semble monopoliser les motivations de la manifestation dans une démarche principalement anti-éolienne, ne constitue qu’un des aspects de la problématique et mérite, par sa complexité une attention et une analyse approfondies.

Si nos trois fédérations soutiennent le développement des Energies Renouvelables et notamment de l’éolien, elles considèrent que les projets sont à étudier au cas par cas. Concernant le projet du col du Bonhomme, les éléments du dossier montrent que son insertion écologique est très problématique.

Lorraine Nature Environnement estime que ce projet est en contradiction avec les objectifs de protection du patrimoine naturel (biodiversité – paysage) de la Charte du Parc (mission première des parcs naturels !) et constituerait un précédent grave d’aménagement industriel sur la zone sommitale du massif.

Alsace Nature de son côté est en train d’étudier précisément ce dossier et ne manquera pas de faire connaître son point de vue le moment venu et d’engager les actions qu’elle jugera les plus efficaces.

Les trois fédérations régionales vont par ailleurs rapidement intervenir auprès des pouvoirs publics afin de demander l’harmonisation des schémas éoliens régionaux sur le massif vosgien et notamment les Parcs naturels régionaux.

Contacts :
Jean-François FLECK
– Lorraine Nature Environnement : 06 23 53 54 99
Maurice WINTZ – Alsace Nature : 06 48 91 87 56