Nettoyage de l’Ill à Strasbourg 3ème édition – retour en vidéo et images

Nettoyage de l’Ill à Strasbourg 3ème édition – retour en vidéo et images

Le 16 novembre 2019, Alsace Nature organisait la 3ème édition du Nettoyage de l’Ill à Strasbourg, avec la participation du public volontaire sur les berges et des associations de plongeurs dans l’eau.. ainsi que d’associations partenaires dans le village associatif…

Outre le fait de participer au nettoyage en tant que tel, l’objectif de cette opération est de sensibiliser un maximum de monde sur l’impact des déchets abandonnés dans la nature (notamment dans les milieux aquatiques) et … de rappeler que le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas !

Résumé en vidéo et images :

 

[revue de presse] déchets de Stocamine: Nicolas Hulot valide le déstockage partiel

[revue de presse] déchets de Stocamine: Nicolas Hulot valide le déstockage partiel

Dans un courrier adressé récemment à Eric Straumann, président du Conseil Départemental du Haut-Rhin, le ministre de l’Environnement confirme le déstockage partiel des déchets de Stocamine.
Alors que presque tous les élus locaux, les associations et les habitants de la région demandaient le déstockage de la totalité des déchets, le ministère persiste dans la voie qui avait été suivie par ces prédécesseurs. Cette info a largement été reprise dans la presse locale et même nationale
 
France Info, le 30/08/17 : Stocamine : le Ministère de l’Environnement se prononce contre le déstockage complet des déchets
170830-Stocamine-ministere-contre-destockage-complet-des-dechets-CaptureFranceinfoExtraits :
“L’Etat persiste et signe ! Il n’y aura pas de retour en arrière dans le dossier Stocamine. Malgré une requête du député Eric Straumann, le Ministère de l’Environnement confirme le stockage de manière illimitée d’une partie des déchets entreposés sur le site de Wittelsheim.”
[…] “En mars dernier, le préfet du Haut-Rhin, Laurent Touvé avait tranché le contentieux qui opposait les riverains mobilisés contre les Mines de potasse d’Alsace. Décision avait été prise que la plus grande partie des déchets contenant du mercure seraient extraite des puits, mais que plus de 40.000 tonnes de déchets ultimes resteraient au fond.”
“Les partisans d’un assainissement total, réunis au sein du collectif Déstocamine rappelaient encore leur crainte d’une éventuelle contamination de la nappe phréatique.”
 
Dans sa réponse, le Ministre Hulot indique
“- qu’au vu de la très faible perméabilité des terrains, il est très peu probable que d’éventuelles venues d’eau atteignent le niveau du stockage et, a fortiori, que des remontées de saumures vers la nappe soient observées , précisant aussi,
– qu’au regard de l’état dégradé des galeries, un déstockage complet, à supposer qu’il soit faisable, exposerait les opérateurs à un risque très important pour une plus-value environnementale limitée.
Par ailleurs, le Ministre ajoute que des garanties ont été prises par l’arrêté préfectoral du 23 mars 2017 qui prescrit la mise en place de mesures spécifiques permettant de renforcer la protection de l’environnement, en particulier le suivi de l’évolution d’un éventuel ennoyage autour du stockage, et la surveillance de la qualité de l’eau de la nappe à proximité immédiate des points d’épanchement potentiel de la saumure.”
Eric Straumann, a répliqué au Ministre :
“Le conseil départemental, qui attendait une autre réponse de la part de Nicolas Hulot, militant environnemental engagé, déplore la légèreté avec laquelle ce dossier particulièrement sensible est traité… L’Etat s’octroie un droit à polluer la nappe phréatique la plus importante d’Europe en bafouant les règles qu’il a pourtant adoptées d’interdiction de toute dégradation de la nappe d’Alsace”
 
 
DNA, 31/08/17 “Stockage de déchets Stocamine:  fait la leçon à Nicolas Hulot”

170831-Stocamine-Straumann-fait-la-lecon-a-Hulot-CaptureDNAExtrait :

“Dans la réponse qu’il a adressée au président du conseil départemental du Haut-Rhin, le ministre de l’Environnement se veut rassurant sur d’éventuelles montées de la nappe phréatique qui risqueraient de « lessiver » les déchets entreposés. C’est selon lui « très peu probable au vu de la très faible perméabilité des terrains ». De plus, ajoute le ministre, des études « ont montré qu’une fois le déstockage de la majorité du mercure réalisé, en cas d’éventuel ennoyage de la zone de stockage et d’éventuelle remontée de saumure polluée vers la nappe, les concentrations en polluants resteraient très inférieures aux normes de potabilité ». Nicolas Hulot se veut encore plus rassurant en décrivant les « mesures spécifiques » prévues par l’arrêté préfectoral du 23 mars dernier : « suivi de l’évolution d’un éventuel ennoyage », « évacuation de la saumure », « surveillance de la qualité de l’eau de la nappe » en plusieurs points à proximité… Bien plus, conclut le ministre, le déstockage total prôné par Eric Straumann « exposerait les opérateurs à un risque très important pour une plus-value environnementale limitée », « au regard de l’état dégradé des galeries ».”
[….] “Selon le département du Haut-Rhin, ce dossier est traité avec « légèreté » : « L’État s’octroie un droit à polluer la nappe phréatique la plus importante d’Europe en bafouant les règles, qu’il a pourtant adoptées, d’interdiction de toute dégradation de la nappe d’Alsace ». La « dangerosité » de la situation lui paraît « sous-évaluée » par l’État.””

 
Reporterre.net, 01/09/17   “Nicolas Hulot confirme le stockage de Stocamine, malgré les protestations locales et des écologistes”
170901-Hulot-confirme-stockage-stocamine-malgre-protestations-CaptureReporterre

 

Au secours nos poubelles débordent

Le 11 mars, Alsace Nature a participé à une action de sensibilisation à la réduction des déchets. 170311-Affiche-déchets-Médiathèque-Malraux
L’après-midi, organisé conjointement par Alsace Nature et la médiathèque Malraux à Strasbourg, était divisé en 2 temps : de 14h à 15h30, une animation dans un des espaces du rez-de-chaussée a permis la sensibilisation de quelques dizaines de personnes par un procédé ludique, et de 15h à 17h, une table ronde avait lieu dans l’auditorium de la médiathèque. Quatre intervenants et une animatrice d’Alsace Nature étaient présents devant environ 25 personnes, jeunes pour la plupart, témoignant de l’intérêt des 20-30 ans pour cette thématique !
La discussion a porté sur la prise en compte de la nécessaire réductions des déchets, pour des raisons écologiques et économiques, par les pouvoirs publics. L’Eurométropole était représentée par Jeanne Barseghian, conseillère communautaire en charge de la politique “zéro déchet, zéro gaspillage”, et la Ville d’Illkirch-Graffenstaden par Emmanuel Bachmann, adjoint au maire au développement durable, et par Marc Hoffsess, chef de service en charge des questions d’écologie. Mais le débat a également tourné autour de l’avenir de l’incinérateur du Rohrschollen, à l’arrêt pour cause désamiantage, et sur la chasse aux déchets chez les particuliers. Ces deux derniers sujets ont permis à l’association Zéro déchet Strasbourg (Zéro Waste) de développer ses idées et ses projets.
[Débat] Au secours nos poubelles débordent ! – 11 mars 2017 – Strasbourg

[Débat] Au secours nos poubelles débordent ! – 11 mars 2017 – Strasbourg

Nous vous invitons à participer le 11 mars 2017 à l’après-midi organisé en collaboration avec la médiathèque André Malraux à Strasbourg, sur le thème des déchets.
Vous pouvez venir en famille.
Au programme :
à 14 h : animations pour petits et grands
à 15 h : débat en présence de représentants d’Alsace Nature, de l’Eurométropole et de ZéroWaste
entrée libre
 
 
170311-Affiche-déchets-Médiathèque-Malraux
cliquer sur l’affiche pour l’agrandir

21 nov 2015 – Nettoyage d'automne à la Ballastière de Bischheim

afficheDu 21 au 29 novembre se déroulait la semaine européenne de réduction des déchets.
Cette semaine européenne a pour objectif de :

  • Sensibiliser sur la prévention des déchets (moyen mis en œuvre pour réduire la quantité de déchets, réduire la nocivité des déchets produits), promouvoir le recyclage (le déchet est source de matière première.), la valorisation (source d’énergie).
  • Rappeler les dangers sur l’environnement et la santé humaine de la production et le traitement des déchets.
  • Montrer que les comportements individuels, les mode de consommation, peuvent agir directement sur la production de déchets.
  • Etc…

A cette occasion, le groupe local Alsace Nature Eurométropole en partenariat avec le club de plongée CAMNS de Bischheim ont organisé, comme l’an dernier, une action de nettoyage du site de la Ballastiere à Bischheim.
Le ramassage en automne et non au printemps comme cela se fait traditionnellement permet de ne pas avoir d’impact négatif notamment sur les nidifications d’oiseaux.
Malgré la pluie, les bénévoles ont persévéré et extrait de l’eau une quantité de déchets de toutes sortes !
Merci à eux pour cette action concrète et très utile !
151121-photo-dechets-ballastiere
151121-photo-dechets-ballastiere2