Centrales biomasse : les ressources alsaciennes n'y suffiront pas

Rue 89 Strasbourg a publié le 27/02/2013 un très bon article qui montre à quel point nous jouons à l’aveugle dans la question du développement de la biomasse dans notre région.
Le premier geste d’un secouriste c’est « éviter le sur-accident » dans cette affaire nous sommes en train, sous couvert de transition énergétique, rajouter la catastrophe de la perte de nos forêts… »
« Centrales biomasse : les ressources alsaciennes n’y suffiront pas » – Rue89 Strasbourg
 
Lire l’article de Rue89

Réserve Naturelle Nationale d’Illkirch/Neuhof : 25 ans après… enfin !

Alsace Nature et l’ensemble des associations de protection de la nature ont accueilli avec plaisir la publication du Décret 2012-1039 du 10 septembre 2012 portant création de la réserve naturelle nationale du massif forestier de Strasbourg-Neuhof/Illkirch-Graffenstaden (Bas-Rhin).
 
Rappelons que ce combat a fait l’objet d’une obstination de nombreux bénévoles au cours des 25 dernières années. Ce classement vient reconnaitre l’intérêt de ces massifs forestiers, leur rôle récréatif pour les riverains et surtout le fait qu’une forêt est plus qu’un volume de bois sur pied.
 
Maurice Wintz, Président d’Alsace Nature déclare : « Nous attendions cette décision de longue date, nous espérons aujourd’hui que le dossier jumeau qu’est le classement de la forêt de la Robertsau et qui date de la même époque va lui aussi aboutir rapidement ».
 
Dans une tension importante autour de la gestion des forêts en Alsace et plus largement en France, les associations espèrent que ce classement permettra de redonner sa juste place à la forêt dans la stratégie de sauvegarde de la biodiversité. Danielle Schaeffer, pilote du réseau forêt précise « actuellement nous constatons une intensification de l’exploitation forestière. Partout ou presque la forêt n’est plus regardée que comme un volume sur pied et donc une réserve économique. La mécanisation outrancière de l’exploitation, l’explosion de la taille de certaines scieries,… rappellent l’industrialisation qu’a connu l’agriculture il y a quelques décennies »
 
Ainsi, les associations accueillent avec enthousiasme cette publication au journal officiel mais incitent les propriétaires forestiers, les collectivités, les gestionnaires et bien entendu le gouvernement en place à se ressaisir rapidement pour permettre de sauver nos forêts. En tout état de cause elles comptent bien y veiller…