Pollution lumineuse, très beau succès pour la conférence à Molsheim

Pollution lumineuse, très beau succès pour la conférence à Molsheim

Le groupe local Bruche aval organisait le 13 février dernier, une conférence sur la pollution lumineuse à Molsheim.

Après une présentation des actions du groupe local d’Alsace Nature par Anne Vonesch, Jean-Michel Lazou, membre fondateur bénévole de l ’Association nationale
pour la protection du ciel et de l’environnement (ANPCE), dans sa conférence a expliqué que l’excès de lumière la nuit a des effets non seulement sur les finances publiques mais aussi sur la qualité du ciel et l’environnement nocturne, de même que sur la biodiversité, la faune, la flore et la santé.

Alors que l’évolution du vivant se fait grâce aux rythmes saisonniers et circadiens (alternance jour/nuit) produits par l’éclairage naturel, l”éclairage artificiel désynchronise les horloges biologiques et perturbe le métabolisme des espèces. »

M. Lazou a rappelé que la notion de pollution lumineuse est inscrite dans la loi depuis 2018 et qu’à partir de 1heure du matin, les éclairages des publicités, bureaux, monuments … doivent être éteints. De plus, les éclairages doivent respecter un certains nombres de règles telles que l’orientation des lapes notamment.

Quelques villes bas-rhinoises ont expérimenté l’extinction des lumières la nuit à certains endroits, tout en accompagnant les gens pour mieux faire accepter la mesure.
Il existe d’ailleurs un label « villes et villages étoilés », remis aux communes qui prennent des mesures pour diminuer l’impact lumineux.

VOIR ICI l’article des DNA paru le 20 février au sujet de la conférence

Décès de Nicolas Muller

Décès de Nicolas Muller

Le 10 février, Nicolas Muller, membre actif du groupe local Alsace Nature Bruche, s’en est allé, sans faire de bruit.. alors que dehors la tempête Ciara faisait rage.

Voici le message adressé par les membres du GL Bruche proches de Nicolas pour lui rendre hommage

“C’est au nom d’Alsace Nature que je viens te dire un dernier adieu, à toi Nicolas notre fidèle
camarade.
Nicolas, tu as été actif jusqu’à ce que la maladie te handicape.
Le 8 février dernier, tu faisais paraître une photo sur facebook, avec de superbes plantes et le
lendemain, c’était des indications sur la tempête Ciara…
Actif, tu l’étais quand tu te promenais avec ou sans ton chien, voyais des incongruités dans la
nature, faisais des photos pour témoigner ou simplement pour le plaisir…
Ainsi, c’est toi qui nous avais prévenu de la présence de balles de foin, enveloppées dans des
rutilantes bâches à l’accent rose bonbon, qu’on voyait dans un pré pas très loin de la voie express.
C’était au mois de mai et on ne coupe en principe pas encore l’herbe à ce époque-là avais-tu ajouté…
Tu étais toujours à l’affût de telles dérives et tu les faisais partager avec tes amis, tout comme sans
cesse à l’affût de nouvelles technologies pour pointer les pollutions. Nous nous souviendrons de tes
fréquentes mesures de la radioactivité ambiante, tu avais alors intégré à ton i.phone un compteur
Geiger-Muller .. .
Mais aussi, tu étais toujours prêt à rendre service pour ce qui concerne les atteintes écologiques.
Tu étais venu à la maison de Soultz les Bains avec ton matériel pour enregistrer le bruit et les
pollutions de la RD 422, devant chez nous, au centre du village; c’était important, mais il fallait
imaginer l’installation, le portail ouvert sans empiéter sur le trottoir, et même les voisins qui
venaient s’informer de nos résultats…
Tous ceux qui t-on connu et apprécié garderont de toi le plus cordial souvenir. Ton sommeil éternel
laissera à tous d’unanimes regrets et nous adressons à ta chère famille l’expression de nos sincères
condoléances.
Voilà, Nicolas,”

Le groupe local Bruche aval fait ses propositions pour les élections municipales

Le groupe local Bruche aval fait ses propositions pour les élections municipales

Les Municipales sont un moment exceptionnel : les villages sont en ébullition, on discute, on dresse l’oreille. Le groupe local Alsace Nature – Bruche aval veut saisir l’occasion et diffuser 10 000 tracts pour suggérer des actions pour l’environnement, sous le thème : Face au réchauffement de notre planète, nous n’avons plus le temps.

télécharger la Lettre n°4 du groupe Bruche aval, Spécial Municipales