GCO : 30 janvier 2016 – inauguration de la cabane #5 à Pfettisheim

GCO : 30 janvier 2016 – inauguration de la cabane #5 à Pfettisheim

Cette cinquième cabane devait être inaugurée le 14 novembre, aux lendemains des attentats de Paris. Au vu du contexte, le collectif avait préféré reporter cet événement. L’inauguration de cette cabane #5 à Pfettisheim aura donc lieu le samedi 30 janvier, 10h30.
A l’heure où les promoteurs du projet assure que le contrat de concession (pour 54 ans !) avec Vinci est sur le point d’être signé, Alsace Nature, ainsi que les autres participants du collectif “GCO non merci” sommes plus déterminés que jamais à occuper le terrain et faire barrage à ce projet inutile !

Si comme nous,vous êtes persuadés
– que le GCO n’est pas la solution pour limiter les bouchons aux alentours de Strasbourg,
– que le GCO est contraire à une politique cohérente pour limiter le changement climatique,
– que le GCO ne diminuera pas la pollution de l’air à Strasbourg et environs, mais qu’au contraire il accentuera la pollution globale dans la plaine du Rhin
– ….
alors n’hésitez pas !
et venez nous rejoindre à Pfettisheim, le samedi 30 janvier pour l’inauguration de la 5ème cabane anti-GCO !
lieu de RdV : sur la D31 entre Pfulgriesheim et Pfettisheim
Emplacement exact
https://goo.gl/maps/xPZPuVv4LMT2
48.655713, 7.663250cabane5-rectocabane5-versoAccès
A 300 m de la D 31 avec franchissement du ruisseau
Selon les conditions météos (http://www.meteorama.fr/m%C3%A9t%C3%A9o-strasbourg.html ), équipez-vous!Bus 210 et 203 http://www.bas-rhin.fr/transports/reseau-67/horaires-reseau-67/horaires-et-plan-bassin-kochersberg-plaine-bruche
vélos => bande cyclable existantecovoiturage
Parking difficile
se garer plutôt à Pfettisheim ou au stade à la sortie Nord de Pfulgriesheim (zone rouge et jaune sur la carte)
et rejoindre l’emplacement à pied
ne pas se garer dans le chemin d’accès (sauf handicap =>mettre le véhicule en position de départ vers la D31)

GCO : rentabilité et requalification de l'A35

GCO : rentabilité et requalification de l'A35

–  D’après un article publié dans les  DNA  le 29/12/2013  intitulé : “A35: exit les camions en transit
“La rentabilité financière du projet du Grand Contournement ouest sera liée à l’interdiction du transit des poids lourds sur l’A35.”
“En moyenne, à hauteur de Cronenbourg, l’A35 voit passer 163 000 véhicules dont 14 000 poids lourds (chiffres 2012).
Selon les estimations des services de l’État reprises par les auteurs du rapport qui relance le projet de contournement, le trafic de transit représenterait, selon les jours et les heures, de 20 % à 50 % du trafic total.
Un scénario, qui associerait aménagements sur l’A35 et construction du GCO, permettrait, selon les experts, de faire baisser le trafic global de 14 %, et de 20 % à 26 % pour ce qui est de la circulation de poids lourds.”
 
dans un second article, intitulé : “STRASBOURG Circulation Quel scénario pour la requalification de l’A35 ?” , on peut lire :

“La relance du projet de contournement autoroutier de Strasbourg s’accompagne d’une relance du projet de requalification de l’A35. État, communauté urbaine, région et département se disent prêts à financer les études opérationnelles.”
“En ce qui concerne le coût, il est question depuis plusieurs semaines de 150 à 200 millions d’euros. Selon la région, une ligne de 20 millions d’euros est prévue au prochain contrat de plan non encore signé pour les études opérationnelles. « Le coût sera tributaire de l’option choisie, prévient Guy Treffot. On peut aller du simple coup de peinture à bien plus s’il faut revoir des bretelles, des insertions, ou reprendre et renforcer des bandes d’arrêt d’urgence pour y faire circuler des bus, par exemple ».”
 
Tout cela montre bien que les problèmes sont en train d’être pris à l’envers : au lieu de chercher à réduire le trafic, on prend comme postula de base la construction de cette autoroute, puis on va créer les conditions pour la rendre rentable : interdiction des poids lourds sur l’actuelle A35, requalification de l’A35 avec financement par les collectivités locales (= contribuables) et puis ajustements sur les prix du péage …
 
 

GCO : le rapport remis au ministre des transports en septembre ?

D’après un article paru dans les  DNA, le 17 juillet 2013,
le rapport sur le GCO devrait être remis mi-septembre au ministre des transports.
“Les deux inspecteurs en charge de la mission d’expertise sur les transports à Strasbourg -et qui ont donc à examiner les questions soulevées par le projet de Grand contournement ouest-devraient remettre leur rapport au ministre des transports Frédéric Cuvillier en septembre.”
VOIR l’article en ENTIER

"Pour un choc d'ambitions" – AG Alsace Nature

Suite à l’Assemblée générale d’Alsace Nature qui s’est tenue le 27 avril 2013, l’Alsace a publié un article intitulé :
Alsace Nature pour un « choc d’ambitions »

 « La nature a besoin d’un souffle politique et administratif nouveau », estime Maurice Wintz, président régional d’Alsace Nature, qui a tenu son assemblée générale à Sélestat.
 
« La crise financière et économique sert de prétexte à lâcher du lest sur l’environnement, comme si les crises économiques et écologiques n’étaient pas liées par les mêmes causes » , estime Alsace Nature. Mais cette fédération de 140 associations et 2 500 membres individuels ne lâche pas prise, déterminée, plus que jamais, à
agir pour « plus de protection de la nature ».
 
C’était le message de ses trois présidents, Maurice Wintz pour l’Alsace, Jean-Paul Lacote pour le Haut-Rhin et Jean-Claude Claveri pour le Bas-Rhin, aux nombreux militants réunis en assemblée générale samedi à Sélestat, ainsi qu’au président du conseil régional, Philippe Richert, et au directeur régional de la Dreal (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement), Marc Hoeltzel.
 
La protection de la nature est d’intérêt général, elle profite à toute la collectivité.

 
Lire l’article en entier

GCO presse – la bataille reprend à Strasbourg

Article paru dans l’Alsace le 28/10/12, suite à l’appel des maires à Breuschwickersheim pour des “mobilités réduites”.
“Alors que, selon un sondage TNS Sofres, la majorité des chefs d’entreprise du Bas-Rhin interrogés réclament le GCO, les élus des communes placées sur son tracé ont redit hier leur opposition à ce contournement autoroutier.”
Lire l’article en entier