[Evénement] 18 nov 2017 – Grand nettoyage de l'Ill et de ses berges

[Evénement] 18 nov 2017 – Grand nettoyage de l'Ill et de ses berges

L’objectif de cette opération est de collecter un maximum de déchets sur environ 1000 m, au fond de l’Ill et sur ses berges, mais également de prévenir la pollution liée aux déchets aquatiques en encourageant un changement sociétal et comportemental.
Des équipes de plongeur remonteront les déchets à la surface, alors que des bénévoles les berges procéderont à la collecte au sol. Des animations annexes auront lieu : stands de sensibilisation, ateliers pédagogiques et ludiques, etc.

En effet les cours d’eau constituent l’une des sources principales de déchets provenant de l’intérieur des terres vers le littoral. Pleinement consciente de ce phénomène, et largement impliquée dans la lutte contre les déchets, Alsace Nature s’associe à l’Eurométropole de Strasbourg ainsi qu’à d’autres associations locales pour un grand nettoyage de la rivière qui traverse Strasbourg : l’Ill.
Ainsi, nous faisons appel à toutes les bonnes volontés, qu’elles soient ou non regroupées en associations, pour mener à bien cette collecte !
Samedi 18 novembre à 13:30 – 17:30
RDV Place Broglie – 67000 Strasbourg.

Voir événement Facebook !
 
INFOS PRATIQUES :

  • Les Stands associatifs et d’information seront situés place du Petit Broglie (= place Broglie à côté de l’Opéra)
  • Pour les personnes qui souhaitent participer à la collecte, merci de venir à 14H (aux stands d’infos) pour la transmission des consignes et du matériel.
  • Le matériel sera fourni : gants, sacs etc …

Il ne vous reste plus qu’à vous habiller chaudement, il fera un peu frais mais le soleil devrait être de la partie l’après-midi !
 
 

SIGNEZ l'appel du Sol avant le 11 septembre

L'appel du sol
 

 
 
SAUVEZ LES SOLS
 
 
 
 
 

Chaque minute, le sol, essentiel à toute vie sur Terre, est étouffé, pollué et surexploité. Aussi incroyable que ça puisse paraître, il n’existe aucune loi pour le protéger. Ensemble, nous pouvons changer la situation ! Il nous reste 3 jours pour demander à la Commission Européenne d’agir.

Le sol est un bien commun essentiel mais n’est reconnu comme tel ni protégé par aucune loi européenne. C’est ainsi qu’en France, plus de 340 000 industries ont laissé un sol potentiellement pollué derrière elles. L’étalement urbain grignote à une vitesse folle terres agricoles et espaces naturels. De leur côté, pesticides et monocultures intensives appauvrissent les ressources de la terre.

Pour changer la donne, plus de 400 associations se sont regroupées sous la bannière collective People 4 Soil pour alerter les pouvoirs publics européens. Avec nous, demandez à l’Union Européenne d’adopter un texte réglementaire de protection des sols au même titre que l’eau et l’air, autres éléments indispensables à la vie.

SIGNEZ MAINTENANT

En Europe au cours des 50 dernières années, c’est une surface équivalente à celles des régions Hauts-de-Fance et Grand Est additionnées qui a été recouverte de béton par l’industrialisation et l’urbanisation. Nous consommons le sol de la planète à une vitesse alarmante ! L’Europe a le devoir de préserver les sols comme sa ressource naturelle la plus importante, jusqu’ici ignorée. 200 000 voix soutenant notre Initiative Citoyenne peuvent envoyer un signal ferme aux leaders européens : nous, peuple d’Europe, sommes inquiets et déterminés à sauvegarder la bonne santé de nos sols.

Allez-vous nous aider en signant notre Initiative ?

FAITES ENTENDRE VOTRE VOIX

Pour que votre signature soit prise en compte dans le cadre de l’Initiative Citoyenne Européenne, vous devez fournir un peu plus d’informations que pour une pétition, telles que votre adresse et le numéro figurant sur votre carte d’identitié ou passeport. Il s’agit d’une obligation légale permettant de vérifier votre citoyenneté européenne. Nous ne stockerons pas ni n’utiliserons ces informations supplémentaires.

Aidez-nous à sauver les sols en signant cette Initiative Citoyenne Européenne et découvrez-en plus sur les sols sur www.lappeldusol.fr

Protégeons les sols
 

France Nature Environnement
People 4 Soil
[Découverte de la semaine] : Le Busard des roseaux (Circus aeruginosus)

[Découverte de la semaine] : Le Busard des roseaux (Circus aeruginosus)

OC-busard-des-roseaux_PierreMatzke

Busard-des-roseaux © PierreMatzke

Le busard des roseaux est un rapace de taille moyenne, à la silhouette fine et aux longues ailes coudées. Il vole les ailes en « V » au-dessus des marais et des prairies à la recherche de nourriture. Celle-ci est composée pour l’essentiel d’oiseaux, de mammifères aquatiques et de batraciens. Le mâle a la queue et les ailes d’un gris cendré. La femelle est brune avec une calotte jaune sur la tête.
Le busard des roseaux se reproduit en Alsace, dans les roselières des Rieds, des anciens bras du Rhin ou bordant les gravières. Plus rarement, il installe son nid dans les cultures. Il est aussi observé lors des migrations aller et retour, mais il n’hiverne pas.

Cette espèce est au bord de l’extinction en Alsace, moins d’une dizaine de couples nichent annuellement, alors qu’ils étaient 18 en 1987. La disparition des zones humides et les importantes modifications agricoles qui ont touché l’Alsace lui ont été très préjudiciables, notamment le comblement et le drainage des zones humides. L’extension du maïs sur de grandes surfaces lui a également été défavorable en banalisant ses zones de chasse.
Pour en savoir plus sur le Busard des roseaux, n’hésitez pas à vous rendre sur le site de la Ligue pour la Protection des Oiseaux – délégation Alsace : https://alsace.lpo.fr

[Manifestation] 13 mai 2017 – Non à l'amiante sur Niederbronn !

L’association HERON et le collectif anti-amiante à Niederbronn-les-Bains organisent une nouvelle manifestation, samedi 13 mai 2016 derrière la gare de Reichshoffen à 14h00.
Les membres de l’association nature et du  collectif souhaitent montrer leur détermination à se faire entendre à nouveau afin que les pouvoirs publics renoncent à ce projet funeste. A ce jour, le juge des référés a suspendu l’arrêté préfectoral. Cette décision n’étant pas définitive, nous appelons la population, du Pays de Niederbronn-les-Bains et des Vosges du Nord, à enfoncer le clou !
Absolument certain que la mobilisation des citoyens est essentielle pour peser sur les politiques, le collectif souhaite rassembler toutes les personnes qui considèrent ce projet d’enfouissement d’amiante dans une ville thermale classée station verte totalement injustifié.
Nous rappelons également, que le Parc Naturel des Vosges du Nord risque de perdre, par cet enfouissement irréversible, son statut de réserve mondiale de la biosphère. Notre but n’est pas de mettre ces déchets “chez les voisins”, nous exigeons simplement un traitement des déchets amiantés exemplaire, digne des enjeux environnementaux de notre région (c’est à dire neutralisation de l’amiante par vitrification ou stockage sécurisé réversible en attendant mieux).
« Le projet est suspendu, enfonçons le clou pour que ce centre d’enfouissement ne soit plus à l’ordre du jour! »
Tout savoir sur le COLLECTIF ou faire un don : www.antiamiante-niederbronn.fr

Le printemps arrive … et la biodiversité disparaît

Le printemps arrive … et la biodiversité disparaît

Actuellement nous assistons à de nombreuses interventions sur des parcelles forestières privées  qui se trouvent sur le tracé du Grand Contournement Ouest de Strasbourg.

En effet, de nombreux propriétaires sont en train de massacrer la forêt avant que ces dernières ne soient acquises par Vinci dans le cadre du projet de GCO.
Est-ce que ce comportement serait dicté par un « bon conseil » de Vinci ? Nous n’en savons rien.
Toutefois il parait important de préciser à ces propriétaires que, dans le cadre des travaux récents relatifs à la demande de dérogation à la destruction d’espèces protégées, de nombreuses espèces ou habitats d’espèces protégées ont été trouvées.
Nous attirons donc l’attention de l’ensemble des propriétaires qui se livrent actuellement à ces opérations sur le fait que la destruction d’espèces protégées est un délit pénal condamnable à hauteur de 2 ans de prison et 150 000 € d’amende.
Si les coupes devaient perdurer, les propriétaires risquent de se retrouver devant un tribunal pénal…