Groupe local 68 - Mulhouse Alsace Agglomération (M2A)

Contacts

Pilote : Philippe Lacoumette
Animatrice : Nathalie Gradoux

Mail : m2aalsacenatrue.org

Communes concernées

Que fait notre groupe local ?

Groupe Mulhouse M2A – activités 2020

Philippe Lacoumette, pilote du groupe local Mulhouse M2A se réjouit d’avoir été rejoint par Nathalie Gradoux pour piloter et animer le groupe local.

Dans les prochaines semaines, nous allons renforcer et organiser la petite équipe qui travaille sur tous les dossiers de ce vaste territoire soumis à de grandes pressions d’urbanisation, mais qui porte aussi en lui un important potentiel de biodiversité, à valoriser ou même créer.

Nous avons été sollicités par un groupe de citoyens des communes de Zimmersheim, Eschentzwiller et Habsheim qui souhaitent mieux connaître et valoriser le Muhlbach, la rivière qui coule dans ces communes. Visites sur le terrain et réunions se succèdent pour réunir les compétences, fixer des objectifs et une stratégie.

A Staffelfelden, un projet d’urbanisme, les « Jardins du Château » est passé à l’enquête publique. Nathalie et Philippe ont rencontré la commissaire enquêtrice et lui ont remis l’avis d’Alsace Nature : nous estimons que ce projet de nouveau lotissement est démesuré et va impacter lourdement un site de biodiversité remarquable. La Commissaire enquêtrice a émis un avis favorable au projet, avec des recommandations importantes, ce n’est pas rien,  mais cela ne nous satisfait pas.

Nous avons donné l’avis d’Alsace Nature et participé à toutes les enquêtes publiques concernant les projets de Parcs solaires au sol dans le secteur M2A, qui sont souvent prévus sur ce qu’on appelle les « friches des mines de potasse » : carreaux miniers et terrils. A chaque fois nous évaluons l’impact sur la biodiversité : ces sites qui apparaissent, pour l’opinion commune, comme peu intéressants, sont en fait presque toujours des restes ou des réapparitions de pelouses maigres qui occupaient autrefois des surfaces importantes et qui étaient pâturées par des troupeaux d’ovins. Ce sont les derniers milieux naturels de ce type dans la plaine d’Alsace, et beaucoup de végétaux d’insectes et d’oiseaux (entre autres) y vivent. La multiplication des projets de parcs solaires sur ces milieux peut avoir des effets cumulés importants : la disparition progressive de nombreuses espèces dans la plaine d’Alsace. Très souvent aussi ces sites ont une « beauté » qui leur est propre. Quelques projets, minoritaires malheureusement, ont eu le réel souci d’éviter les zones les plus précieuses, de réduire l’impact des installations, et de compenser ces impacts par des mesures compensatoires sérieuses et réelles. Pour ces projets (Schoenensteinbach à Wittenheim, terril Anna à Wittenheim / Kingersheim) nous avons donné un avis favorable.

A Mulhouse, nous avions rencontré avant les élections les quatre principales listes en lice pour la mairie et leur avions fait part de nos préoccupations et souhaits concernant la Nature en ville. La municipalité en place ayant été reconduite, nous continuerons la concertation poussée engagée avec elle concernant le beau projet de Diagonales (qui fait une belle place à l’eau et la nature en ville), mais aussi  la gestion des arbres en ville (les conditions climatiques ont eu des conséquences dramatiques sur l’état des arbres), et prévoyons d’intensifier la concertation sur la gestion des zones herbeuses, forts du beau travail d’Alsace Nature sur ce dossier, concrétisé dans la brochure  coordonnée par Anne Vonesch.

A Rixheim, nous avons engagé une concertation de confiance pour le devenir de l’ancienne carrière Holcim située entre la rue de Battenheim et la rue de l’Ile Napoléon, la moitié de cette carrière étant concernée. Un site de très grand potentiel déjà très intéressant.

 

Événements à venir